Archives de Catégorie: Lombok Indonésie 2010

info aux voyageurs

Par défaut

Les photos ont été prises le 14 février au soir, dernier soir sur Gili Trawangan, un soir d’orage.

fin gili 032.JPG
Voyageurs – Bali – Lombok même combat en arnaques en tous genres. Surtout ne croyez pas payer moins chers les prestations et les transports si vous souhaitez faire un trajet en autonomie. Je le redis arrivée à Lembar lombok, il n’y a pas de bus et c’est en taxi que vous devrez vous déplacer à des prix prohibitifs. Il en est de même si vous revenez des Gili, mis à part les van des agences de voyage il n’y a pas de bus, ni même de taxis, vous serez seul contre toute une armada de Lombokiens qui vous soutirerons le maximum. Prenez un pack complet aller – retour mais malgré tout méfiez vous.

2.JPG
Nous avons rencontré sur Gili Air une Française qui a subit divers désagréments : A Jéméluk (cote d’Amed à Bali) elle a acheté avec son ami dans un tourisme office un trajet en speed bot pour les Gili de Lombok (500.000  rps/pers alors que de Padangbai je crois que c’est déjà 600.000). Au total : le bateau était soit disant en panne, il fallait qu’ils aillent en taxi à Padangbai. Ils ont été accompagnés en taxi à Padangbai et ont récupéré 500.000 rps, le chauffeur de taxi s’arrête pour qu’ils achètent des fruits, ils laissent leur sac, plus tard ils s’apercevront qu’ils se sont fait voler 400 euros. Ils ont du repayer le ferry, des porteurs leur ont pris leurs bagages et ont exigés 10.000 rps par bagage même pour un insignifiant cadi porte bagage que l’on porte avec le petit doigt.

3.JPG

En fait beaucoup d’agence offices de tourisme vous arnaquerons en vous vendant une prestation qui n’existe pas, ils ont acheté aussi pour son ami un billet d’avion  qui s’est avéré faux etc, au change à l’aéroport de Denpasar, elle pense avoir subit la même chose que nous .. Donc si vous achetez faites attention que se soit une vraie agence de tourisme ou achetez dans votre hôtel et surtout dès que l’on vous annonce un prix moindre, n’achetez pas. De même lorsque vous achetez quelque chose à des revendeurs de rue ou dans le bateau recomptez votre monnaie, les billets sont pliés de telle façon que c’est sûr il vous manquera quelques milliers de roupies.

4.JPG
5.JPG
6.JPG

Lombok est je crois, pour le peu que j’en ai vu dans les trajets en van, la plus belle île que je n’ai eu l’occasion de voir. La difficulté réside dans le fait que l’on ne peut pas voyager seul, et qu’une arnaque de fric ce n’est pas bien grave mais dans le sud de l’île c’est beaucoup plus physique avec de nombreux vols de scooter de location. Bien souvent c’est le propriétaire lui-même qui l’organise et vous il vous reste à payer le forfait indiqué de 1000 dollars.

Quelle dommage, je n’arrive pas à comprendre comment un pays peut tomber dans ces travers touristiques qui peut avoir pour conséquence une diminution du nombre car les voyageurs se parlent entre eux et une destination florissante peut vite devenir une destination déclinante.

Il ne faut pas cependant tomber dans la paranoia, il faut simplement faire attention et être vigilant. Mais il est vrai que depuis 2001 nous n’avions plus rencontré pareille mesaventure dans tous les pays d’asie ou nous avons voyagé.

fin gili 061.jpg

Publicités

les gili

Par défaut

Le 11 février  Après le petit déjeuner, nous avons changé d’hôtel. Nous logeons désormais chez Lisa Homestay, sympathique famille qui loue 4 chambres donnant dans un jardin au Village. (coût 1000.000 rps avec le petit déjeuner ce qui sied mieux à notre budget). Ensuite vite direction la plage pour un bain dans une eau transparente aux différents tons de bleus

la plage de gili t.JPG
fauteuil au bord de mer.JPG
Les îles Gili sont aux nombres de trois, Gili air, Gili meno, et Gili Trawangan. Nous avons choisi cette dernière car plus festive, de nombreux bars organisent des parties toute la nuit, plus de choix en hôtels du homestay à l’hôtel hyper chic avec piscine

établissement gd standing.JPG

et il en est de même avec les restos du basique et très bon et pas cher Nasi Campur (riz avec légumes, viande ou poisson ou œufs, sauce piment si on le souhaite) au poisson grillé vendu au poids jusqu’à la langouste, pour son accès à internet et pour ses excursions à Komodo (hélas l’île n’est accessible qu’à partir de mars)..  Quoiqu’il en soit ces trois îles ont en commun leur plage de sable blanc, leurs fonds coralliens exceptionnels et la mer aux bleus qui vont rêver.

 vue de la met et plage.JPG

Du 11 février au 15 au matin

Nous sommes restés sur cette île de rêve ou nous pouvions snorkeler en bordure de plage et savourer les coraux et les poissons multiples et multicolores. Nous avons également pris une excursion qui permettait d’aller snorkeler autour des trois îles, notre moyen de transport était un bateau dont le fond était vitré.

indo dans le bato.JPG
logo-trawangan[1].jpg
Papillon[1].jpg
gili[1].jpg
ces trois dernieres photos ont ete prise dans mes images fonds marins ile Gili

fracois qui monte dans le bato.JPG
Le reste du temps farniente à savourer des banana milk shake sur de toute petite paillotes en bord de mer
edith paillotte a mettre en 1.JPG

paillotte près de l'o ave F.JPG

et nous pouvions faire en 2 h de marche tranquille le tour de l’île. Au coucher du soleil, nous pouvons même avoir une vue sur le Gunung Agung (3142m) de Bali

volcan bali.JPG

Info : manger au Kiki novi cafe en face de la jetee

Lombock généralités

Par défaut

Géographie
Lombok est une île d’origine volcanique, située entre les îles de Bali et de Sumbawa. Elle  est séparée de Bali par un étroit chenal, le détroit de Lombok.
 (5 heures de traversée par bateau publique qui parte du port de Padang Bay à Bali et arrive au port de Lembar à Lombok –  20 minutes par avion)

220px-Lombok_strait.png

Le Détroit de Lombok relie aussi la mer de Java et l’océan indien. Sa largeur minimale est de 18 km à son extrémité sud et de 40 km à son extrémité nord. La longueur totale du détroit est de 60 km. Le détroit est également le lieu de passage de la ligne Wallace, du nom de Alfred Russel Wallace, frontière biogéographique entre les deux grandes écozones que sont l’Indomalais et l’Australasien. Lors de la baisse du niveau de la mer durant les glaciations du Pléistocène, Bali était rattachée à Java Sumatra et au continent asiatique. Ainsi, la faune est-elle commune. Par contre, les eaux profondes du détroit de Lombok isolèrent l’archipel des petites îles de la Sonde. Le chenal entre Lombok et Sumbawa est celui d’Alas. (1 heure de traversée par bateau publique  du port de  Labuhan Lombok au port de Poto Tano Sumbawa). 

carte-lombok.gif   

photo : lombok.fr                                                                                                           &nb
sp;                                                          

De lombok nous traverserons Lembar, Mataram, Bangsal pour vivre uniquement sur Gili Trewangan. sur la carte gili island

Lombok a une superficie de 5435 Km² et une population de plus de 2,5 millions d’habitants. Surnommée « l′Ile Piment » en raison de la cuisine très épicée des Sasak, premiers habitants de Lombok. Lombok offre un cadre encore vierge et sauvage. Elle n’attire pas autant de touristes que Bali mais offre néanmoins de magnifiques paysages de rizières et de superbes plages de sable blanc, des lagons turquoise et une eau chaude à tout moment de l′année. Le centre de l′île, dominé par le Mont Rinjani (3726 mètres) est particulièrement luxuriant : cascades, rizières, cultures de riz, d’épices, de manioc, d’ignames, d’arachide, de tabac. Les petits villages authentiques s′y succèdent dans un kaléidoscope de couleurs. Sa ville principale est Mataram.                                                                                                          Climat : Le climat de Lombok est sensiblement le même qu’à Bali mais tout de même plus sec. Près des côtes, la température varie de 27° C (saison sèche) à 32° C (saison des pluies). En montagne, elle avoisine 20 à 25° C selon l’altitude. La saison sèche s’étend de mars à octobre et la saison des pluies de novembre à avril avec des précipitations plus marquées de décembre à février.                            Économie : Au début des années 90, Lombok a connu de grands changements avec le développement du tourisme. De nombreux hôtels ont fleuri le long de la côte ouest. Le gouvernement indonésien souhaitait ainsi offrir une alternative à Bali et de grands projets étaient en préparation dans le Sud. Les troubles de 1997 et 2000 ont cependant mis fin à cet essor prometteur et Lombok reste peu fréquenté par les touristes. L’agriculture et la pêche restent ainsi les principales activités de l’île et la pauvreté y est plus présente qu’à Bali ou Java.

lombok.fr.jpg

photo : lombok.fr                                                                                                                                                                      Religion : Les sasak musulmans sont les habitants originels de Lombok et constituent de loin le groupe ethnique le plus important. Ils ont conservé leur langue et leurs coutumes. A l’Ouest, on retrouve une population relativement importante de balinais hindous qui se sont réfugiés à Lombok durant l’invasion hollandaise. L’île compte également quelques petites communautés de chinois, de sumbawais et de bugis.                                                                                                                                                                                                 Histoire : la population Sasak actuelle est issue des premiers occupants, plusieurs millénaires av. J.-C. Au. XIV° s. conquête de l’Île par les rajas de Bali. Au XVI° s. influence des religions indiennes, du culte traditionnel animiste et de l’Islam. En 1894 les Hollandais, les princes de Bali qui occupent Lombok et les Sasaks du Sud de l’Île s’o
pposent dans des batailles entrecoupées de puputan (suicide collectif des vaincus). Les Hollandais vainqueurs occupent l’Île en totalité dès1906. En 1949 les Hollandais finissent par reconnaître l’Indépendance. En  1958 le héros de l’Indépendance, Suekarno, découpe en provinces Lombok, En 2000, l’île subit des révoltes, des exactions des fondamentalistes musulmans. Aujourd’hui Lombok joue à fond la carte du tourisme avec ses sites magnifiques et variés, son architecture contrastée et ses métiers d’art originaux

villasandland.com.jpg

photo = villasandland.com

 Sites consultés : http://www.lombok.fr/

Lombok : Gili Trawangan

Par défaut

Le 10 février

Départ pour Lombok. Nous avons acheté un billet direct pour Gili Trawangan à 125.000 rps/pers. Fini la perte de temps et l’énergie dépensée bêtement à faire seule et en local le trajet. Le départ est prévu à 9 h – l’arrivée sur l’île à 16 h.

vue de padangbai.JPG
edith assise dans le bato.JPG

Le ferry part de Padangbai à 9 h 15 et 5 h plus tard nous approchons du port de Lembar à Lombok. Voici les premieres vues 1ere vue sur lombok.JPG

pecheur.JPG
port de lombok.JPG
A Lembar un van nous (nous + 6 autres passagers) accompagne jusqu’à Mataram ou nous attendrons pendant plus d’une heure, dans l’agence,  deux autres voyageurs. Nous reprenons la route pour Bengsal, petit port de départ pour les Gili. Il est 16 h passé. Cette route qui passe par la forêt des singes est absolument à faire tant elle est jolie. Tout semble plus authentique, nous traversons une zone rurale avec de très petits villages et une population qui semble vivre assez précairement de la nature. Au port nous attendons encore un bus de touristes pour prendre le bateau.

cariole avec cheval.JPG
voici le moyen de transport le plus utilise a Lombok et sur les iles.

Il est 18 h 15 quand nous embarquons. Le « passeur » met 20 mn à réparer son moteur qui ne démarre pas. Nous débarquons sur l’île à la tombée de la nuit et avons quelques difficultés à trouver un logement dans notre gamme de prix. Par défaut nous resterons une nuit au smile quelque chose à 200.000 rps la nuit (15,70 euros).

smile.JPG

Info : A Lembar si vous n’avez pris que le ticket du ferry attendez vous à payer très cher le taxi qui vous conduira à Mataram puis les autres transports jusqu’au Gili. Le mieux est de prendre un pack aller – retour de Padangbai (2×125.000 rps/pers) car sur les gili le billet de retour est encore plus cher.