Archives de Catégorie: Inde 2016

Dernier jour a Palolem

Par défaut

Voilà nous sommes rentrés en Ardèche, ce n’est pas là même chaleur mais le soleil était là pour nous accueillir.   Ce fut un peu la galère du net la dernière semaine au  Coconut grove mais je vous livre tout de même notre dernier jour à Palolem . rps20161210_140546Petit déjeuner sur la plage, baignade, la 3ème en un mois, puis vers 13 h super thali confectionné par la famille Pagi. rps20161215_181254De gauche à droite  : crudités,  du kingfish pane en tranche, des crevettes panées, des calamars en sauce curry, des lentilles et légumes,  du riz accompagné de crevettes fraîches au curry. Un vrai délice goanais.

Les courses ont été faites par Monti,  rps20161215_181414 le thali est confectionné par Arethi,rps20161216_194001 il est servi par kiran et Aria. rps20161215_181229

rps20161215_181147Une superbe famille que nous avons toujours plaisir à revoir chaque année et que nous connaissons depuis 9 ans. rps20161215_181337Et pour Danièla cake, Bella ,  Christian, Jack blanket ,  cathy,  max, Charlotte et Louhan comme ils disent, ils ne vous oublient pas et attendent votre retour. A vous tous je peux dire que le sable est toujours balayé chaque jour par .. dont nous avons déjà oublié le prénom. ils vous attendent tous en janvier l’année prochaine. rps20161215_181443

Publicités

Polem

Par défaut

La fin des vacances approche.  Ce matin balade en direction de Polem à une vingtaine de kms de Palolem, en scooter bien sûr.  rps20161213_185632

rps20161213_185603Plage déserte, 5 – 6 bubungalows, superbe endroit.rps20161213_185528Partout à goa c’est la cueillette des noix de coco rps20161213_190552Le midi nous mangeons un délicieux Fisch thali et sympatisons avec 2 indiens dont le profil est digne d’être des supers stars au cinéma indien.rps20161213_185503

Trois jours, 4 nuits paisibles avec Manon et Jean Michel

Par défaut

Levé tôt pour certains, plus tard pour d’autres. Promenade sur la plage,  baignade et recherche de l’insecte qui fait des trous dans le sable pour  Jean Michel, farniente pour les autres.rps20161209_051221Petit déjeuner chez Kiran ou sur la plagerps20161209_051157

rps20161210_140227Balade à Palolem

Fish thali, lapo lapo dans un petit restaurant symparps20161209_051335

rps20161209_051419Puis comme la situation monétaire se dégrade (on ne peut même plus changer d’euros dans les money changer) 2 jours de suite, nous avons pris le bus pour nous rendre à Canacona à l’unique ATM qui fonctionne.rps20161209_051701

rps20161209_051443Nous avons eu un seul après midi de libre que nous avons occupé avec Manon en une escapade d’1h30 sur la mer pour apercevoir les dauphins. rps20161210_140520

rps20161210_140429

rps20161210_140251En fait, nous avons été plus impressionnés par les méduses et les différentes carapaces des Bernard l’ermite.rps20161210_140345

rps20161210_140624

rps20161210_140408

rps20161210_140456En fin de journée, on attendait pas l’heure de l’apéro pour étancher notre soif avec la kingfisher, un water melon juice ou le fameux porto au gout sucré unique de Goa.rps20161209_051743

rps20161209_051542Le soir white snapersrps20161209_051614un délice.

Et comme tout à une fin ou un commencement, ce matin Manon et Jean Mi nous ont quitté pour poursuivre leur voyage vers le nord de Goa à Anjuna.rps20161210_150411

rps20161210_140320Nous, nous avons passé la journée à Margao à devinez quoi… et oui à chercher des money changer et des ATM.

Palolem

Par défaut
Palolem

Depuis lundi nous sommes de nouveau à Palolem. Nous sommes arrivés dans une ville désertée.  Les travailleurs grands ou petits du buisness de Palolem (restos, Shops…) avaient baissé leur rideau en signe de protestation contre la fermeture des petits « buis buis ». rps20161207_055259Nous retrouvons la famille Pagi et notamment Arian et Aria. Arian à 12 ans, aria 8. Celle qui a le plus changé c’est Ària. voici un photo d’elle y a 2 ans exactement .  rps20161207_055335La voici aujourd’hui

rps20161207_054812Mardi soir nous accueillons Manon et Jean Michel qui malgré leur long voyage nous semble en superbes  formesrps20161207_054730

Gokarna à l’année prochaine

Par défaut

Voilà gokarna et ses ruelles pleines de surprises, c’est fini jusqu’à l’année prochaine. C’est la 3ème fois que nous venons mais c’est mon coup de coeur de ce voyage (malgré les innombrables bleus que j’ai sur les jambes suite au massage d’hier).rps20161204_090319

rps20161204_085846

rps20161204_090339

rps20161204_090424Ce matin petite balade autour de son bassin (excusez moi pour les vidéos très amateurs)

Ramassage des algues, purification par l’eau, promenade, puja, préparation des offrandes pour les temples… gestes quotidiens réalisés par les pèlerins et les brahmanes . rps20161204_085925

rps20161204_085553

rps20161204_085625

rps20161204_090523

rps20161204_085728

rps20161204_085950Le soir coucher du soleil pour moi pendant que François se fait de nouveaux copains  rps20161204_085757Demain nous retrouvons Palolem jusqu’à la fin de notre voyage

Gokarna

Par défaut

Gokarna est une petite ville du karnataka a environ 3 bonnes heures de bus en dessous de Palolem.  rps20161203_033033Elle est connue comme l’ un des sept centres importants de pèlerinage hindou. rps20161203_111748C’est une ville de temples dont le principal vieux de 1500 ans, interdit aux touristes (sauf la cour exterieure), est dédié au Seigneur Shiva. D’ailleurs Gokarna  signifie « oreille de vache » oreille dont le dieu hindou Shiva aurait émergé. Dans une rue, on apercoit deux immenses chariots utilisés lors de Shivaratri, un grand festival qui peut rassemblé plus de 20 000 pèlerins.  rps20161204_085021

rps20161203_111722

Les tourises occidentaux sont arrivés à Gokarna il y a une dizaine d’années et ont commencé à occuper les plages aux alentours qui étaient peu utilisées par les locaux. Les hôtels,  les restaurants,  les boutiques de souvenirs ont poussés comme des champignons. Cela en fait cependant une ville très agréable, très vivantes par son tourisme de pèlerins, ses temples et ses nombreuses familles de brahmanes.

Après la visites des temples, c »est l’heure de la baignade  rps20161203_033144

Ou pas rps20161203_033250Mais après  tout le monde passe à la douche dans le bassin du temple situé sur une petite colline. rps20161203_033217Pour nous, c’est flanerie dans cette petite ville que nous adorons et comme chaque année massage ayurvedic : 1000 rps pour un massage de la tête au pieds d’une heure auquel nous avons rajouté 30 minutes de massage avec des tampons chauds aux 9 plantesrps20161203_111658Qu’en dire c’est épuisant,  cela m’a vidé litéralement. c’est comme ci on avait aspiré toute mon énergie .  Là, je suis allongée comme une « loque » sur le lit de notre chambre, sous un fan qui tourne lentement à me demander si je ne vais pas siester .

Hampi to Gokarna

Par défaut

rps20161129_165232

Ce matin nous quittons Hampi François très décontracté, moi un peu speed car

1 – il a fallu attendre que le bateau se remplisse pour traverser la rivière

2 – le bus à Hampi bazzar était là  mais pour le chauffeur c’était sa pause petit déjeuner qui a un peu durée suivie d’une pause cigarette

3 – nous sommes arrivés au bus stand de Hospet à 8h55 pour un départ de bus pour Gokarna à 9h précises.

rps20161129_165343

rps20161202_112249

rps20161202_1111509h30 de bus local (tracé du bas en gris sur la carte). Nous avons traversé principalement la campagne du Karnataka . C’est la saison des récoltes de la cane à sucre, du maïs et du coton.rps20161129_165405Nous dormons pour la 3ème fois à Nimmu guest house 600 rps la nuit. rps20161202_112742Notre chambre est dans la maison de gauche, dernier étage, murs jaunes. De la terasse  nous avons vue sur la mer.  rps20161202_112804

Sri Virupaksha temple

Par défaut

rps20161129_161248Ce matin petite balade au temple de VIRUPAKSHA  (temple dédié à Lord Shiva connu ici sous le nom de Virupaksha, époux de la déesse locale Pampa qui est associée à la rivière Tungabhadra). La première curiosité  avant d’entrer dans le temple ce sont les singes qui tout comme à l’intérieur attendent des bananes données par les plus audacieux,  lancées pour les autres.  rps20161129_161315
rps20161129_161415

rps20161129_161343

rps20161129_161510Dans la première cour de nombreux pèlerins se reposent à l’ombre des murs  rps20161129_161619C’est la qu’il faut déposer nos chaussures avant de s’acquitter du droit d’entrée : 2 rps/pers + 50 rps pour un appareil photo

Dès que nous entrons dans l’enceinte du temple, ce qui attire tous les touristes c’est l’éléphant qui passe sa journée à manger et à bénir les pèlerins téméraires contre une banane ou un peu de monnaie.

La musique est omniprésente

Chaque famille fait des offrandes aux dieux : lumière,  fleurs, encens, noix de coco, riz soufflé . .. pour attirer leur bienveillance

rps20161129_164938

rps20161129_165005

Un pur moment de bonheur.

Ps. la monnaie nouvelle indienne n’est toujours pas arrivée

Un dimanche en famille

Par défaut

Après une traversée en bateau, un mauvais bus et un bout de chemin à pied, nous arrivons vers 11h chez la famille d’Immam. rps20161127_104904

rps20161127_104350La maison est très pimpante , de couleur violette, rouge. En deux ans les enfants se sont transformés surtout les garçons.  Cela fait maintenant 7 ans que nous les connaissons et avons vécu avec eux les changements successifs de maison : une habitation de fortune dans un temple, une vie sous une maison – tente faites de bric et de broc, une location temporaire chez des amis et enfin cette maison  ou la pluie ne les inonde plus en période de mousson .

rps20161127_104645Imaam est toujours rickshaw man. Son trajet Hampi – Hospet ,  Hospet –  Hampi. Il transporte principalement des pèlerins ou les gens du coin à coût de 5, 10 rps par personne.

rps20161127_104602Kacimbi ,  après avoir tenu pour un patron, des petites boutiques de fringues, donne des cours de couture chez elle. La location d’un espace, même de 4 m2 coûte trop chère pour cette famille. rps20161127_104143Karishma va avoir 18 ans en janvier, elle souhaite toujours être professeur pour les petites classes. En 2009, nous avions fait un Indianthon pour permettre à Karishma de subir une intervention au niveau de la hanche pour qu’elle puisse marcher « plus » normalement. Le chirurgien qui l’avait opéré la revoit l’année prochaine pour faire un bilan.rps20161127_104529Toship va avoir 16 ans, il n’aime toujours pas l’école.  Il souhaite être guide sur le site d’hampi. rps20161127_104546Aship, lui, aura 14 ans l’année prochaine. Il étudie bien dans une école anglaise. il souhaite être docteur. rps20161127_104310On nous a régalé comme toujours d’un succulent thali. Nous passons toujours chez eux une à deux heures agréables malgré la barrière de la langue .  rps20161127_104206voici une photo avec les enfants qui date de 2014, 2012 et de 2011rps20161127_122632

rps20161127_125103
rps20161127_120607