Archives de Catégorie: Brunei 2010

Bandar Seri Bagawan

Par défaut

le 9 mars

Notre première étape et la seule à Brunéi est la Capitale Bandar Seri Bagawan.

brunei 001.JPG

Nous sommes partis de Miri à 9 h pour arriver à BSB à 14 h 30. Cout 13 RM / pers jusqu’à Kuala Belait + coté Brunéin 7 $ /pers. Coté Malais, le bus nous conduit jusqu’à la frontière malaisienne pour le coup de tampon de sortie, puis à la frontière Brunéenne pour un passage devant une caméra qui vous met à poil pour voir si vous n’avez rien d’illicite sur et dans vous, puis pour le tampon visa – gratuit si l’on reste moins de 14 jours et une verification des sacs. Ensuite on change de bus, il nous enmène  à Kuala Belait. De là on prend un mini bus pour Seria ou nous sommes entourés de « pompes à essence »

brunei 002.JPG

et enfin un bus (le même qu’en Inde, ça la fout mal pour un pays aussi riche) pour BSB.

brunei carte 3.gif
Nous logeons au KH Soon services and Rest House, à coté de la gare routière (http://khsoon-resthouse.tripod.com, khsoon_resthouse_brunei@hotmail.com eux aussi ne répondent pas au mail) 35 $ avec toilette commune, grande chambre, propre.
En arrivant à BSB (50.000 habitants ) nous sommes un peu déçus, pas de faste, pas de tours immenses, pas de population oisive vivant dans l’opulence. Non des routes sans grand trafique, des personnes lambda qui travaillent, pas de hauts puits de pétrole à perte de vue. A 19 h 30 il n’y a même plus personne dans les rues
brunei 005.jpg

brunei 006.JPG
le 10 mars

Visite de Bandar Seri Begawan  

La visite commence à 9 h du matin (15 $ – 1 h 30 – bien négocier le prix avant de partir et même pour aller voir les nasiques dans la mangrove c’est ce prix) par un tour en bateau pour se rendre au Kampung Ayer.

Brunéi 1 021.jpg
Le Kampung Ayer se compose de 28 villages construits sur pilotis de chaque coté de la rivière Sungai Brunéi. Les plus anciennes maisons datent d’il y a 100 ans. 23.000 personnes y vivent.

Brunéi 1 032.JPG
Brunéi 1 031.JPG

Un dédale de passerelles en bois relie entre eux les maisons, les boutiques, les écoles (dont 11 écoles primaires). Il y a même des stations services, la caserne de pompiers, la police, 2 cliniques. Les traditions perdurent même si la modernité fait des percées.

Brunéi 1 009.JPG
Brunéi 1 011.JPG
le pompiste descend un seau à l’aide d’une corde pour le paiement
Brunéi 1 024.jpg
Le palais du sultan que l’on peur apercevoir uniquement de la rivière. Il est ouv
ert trois jours par an après la période du ramadan.
Brunéi 1 038.jpg
un petit tour vers la mangrove pour voir nos amis les singes nasiques toujours aussi discrets
Brunéi 1 030.jpg

Brunéi 1 053.jpg
Nous enquillons sur la mosquée Omar Ali Saifuddien
Brunéi 1 069.jpg
brunei 014.jpg
Construite en 1958, elle fut financée par le 28ème sultan de Brunéi, père de l’actuel souverain dont elle porte le nom. Son minaret de 44 m en fait l’édifice le plus haut de BsB. L’islamic bank de Brunéi a été obligé sur ordre du sultan de supprimer son dernier étage qui dépassait  cette hauteur. Construite en marbre blanc italien, elle est de toute splendeur. Son dôme et ses coupoles sont dorés.
brunei 015.jpg
brunei 018.jpg
Les vitraux viennent d’Angleterre et à l’intérieur les tapis très épais viennent d’Arabie et de Belgique. Une mosaïque vénitienne formée de 3,5 millions de tesselles (matériaux utilisés pour former une mosaïque) orne le dôme principal. L’intérieur se visite en dehors des heures de prières sauf le jeudi et le vendredi. Nous ne pouvons prendre de photos mais allez y c’est de toute beauté. Vous ne devez vous déplacer que sur le tapis rouge habillé d’un vêtement noir que l’on vous donne à l’entrée.
 
brunei 019.jpg
 
Brunéi 1 056.jpg
Brunéi 1 057.jpg
Brunéi 1 061.jpg

Autour de la mosquée des fontaines et sur un lagon artificiel un vaisseau d’apparat en pierre qui est la réplique d’une barge royale du XVI siècle.

Brunéi 1 058.jpg
Demain nous reprenons la route. Nous pr
enons le ferry de Muara (ville situé à 25 km de BSB, voir carte ci dessus) pour le Bornéo malaisien et l’état de Sabah.

Publicités

Sultanat de Brunéi généralités (suite)

Par défaut
Brunei_geohive.gif

Actuellement, le sultanat de Brunei est séparé en quatre districts, ayant chacun un chef-lieu :

  • Belait, d’une superficie de 2 724 km², a pour chef-lieu la ville de Kuala Belait.
  • Brunei & Muara, district de la capitale, d’une superficie de 571 km², a pour chef lieu Bandar Seri Begawan.
  • Temburong, d’une superficie de 1 304 km², a pour chef-lieu Bangar.
  • Tutong, d’une superficie de 1 166 km², a pour chef-lieu Tutong

Son drapeau : Jaune (couleur du Sultan) et deux bandes diagonales blanche et noire, avec au centre les armes d’État

800px-Flag_of_Brunei_svg.png

Les armoiries :

Le blason du Brunei est composé d’un croissant de lune qui symbolize l’Islam surmonté d’un parasol royal (appelé Payung Ubor-Ubor) qui représente la monarchie. Deux gants soutiennent le blason et dans la partie inférieure, sur une ceinture on peut lire l’inscription en arabe « Brunei Darussalam » (« Brunei, patrie de la paix« ). Originellement adopté en 1932, il fut approuvé officiellement le 29.10.59.

Devise nationale : Brunei Darussalam : Brunei, asile de paix

Capitale et plus grande ville : Bandar Seri Begawan

Langue :  Une forme de Malais classée par le site web http://www.ethnologue.com dans le sous-groupe dit « malais local » des langues malaïques de la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes

Superficie : 5770 km²  (Terres : 91,5 % – Eau : 8,5 %)

Population totale (2008) : 381 371 hab  (0-14 ans: 28,1%; 15-64 ans: 68,8% + 65 ans: 3,1%)

Densité : 66 hab/km² – part de la population urbaine 77 %

Monnaie : le Dollar de Brunei ou Ringgit Brunei (BND) est la monnaie du Brunei depuis 196
7.
 Il est généralement représenté par le signe $, ou B$ lorsqu’on souhaite le distinguer des autres monnaies utilisant la dénomination « dollar ». Il est divisé en 100 sen (en Malaisie) ou 100 cents (anglais) – 1 euro = 1,85 $. Sa monnaie est alignée sur le dollar de Singapour avec un taux de change de 1/1.

Fête nationale : 23 février

Géographie : Le Brunei est un pays d’Asie du Sud-Est, frontalier uniquement de la Malaisie sur ces 381 km de frontières.

Le climat du Brunei est chaud, humide et tropical avec des pluies importantes (saison de la mousson de novembre à mars). Le pays est principalement composé d’une plaine côtière, basse et très humide, voire marécageuse par endroits qui représente 55% de la superficie du pays. Il est montagneux à l’est et vallonné à l’ouest. Le point le plus bas est au niveau de la mer, le plus haut est le Bukit Pagon qui culmine à 1850 m. La mer de Chine méridionale borde cet État sur près de 161 km, le principal fleuve est le Sungai Belait, long de 206 km. Les principales ressources sont le pétrole, le gaz naturel et le bois. Il est composé de 85 % de forêts.

IMG_1715.jpg

Situation Economique : Le Brunei dispose, après Singapour, du revenu moyen par habitant le plus élevé d’Asie du Sud-Est (près de 36.000 US$/an). Cette richesse résulte des ressources en pétrole et en gaz naturel. Le secteur privé reste très peu développé.

L’exploitation du pétrole et du gaz naturel domine l’économie et assure plus de 65 % du PIB, 95 % des exportations et plus de 80 % des recettes budgétaires. Cette ressource est gérée avec prudence (diminution de la production depuis les années 80 et prospection permanente). Le Brunei est aujourd’hui le 4ème exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, qu’il exporte à 90 % vers le Japon (plus de 5 millions de t./ an), dans le cadre d’un accord signé en 1973. Shell est l’opérateur majeur et prélève 50 % des revenus pétroliers. Seul TotalFinaElf a écorné le monopole de Shell avec la production de 3 millions de m3/jour de gaz depuis février 1999, après 13 ans de prospection.

Bien que les frais hospitaliers et la scolarité soient gratuits, et les impôts inexistants, la société brunéienne est plus disparate qu’il n’y paraît. En effet, près de 20% des Brunéiens vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Religions : Selon le recensement officiel de 2002, Brunei était à : 67 % musulman sunnite, 13 % bouddhiste, 10 % chrétien, 10 % autre, dont animiste.

autres données :

Espérance de vie : 76,7 ans

Taux d’alphabétisation : 93,9 % – nombre moyen d’années passées à l’école : 13 ans

PIB (2008) : 14,5 Mds US$  mi-2008.

PIB par habitant : 37.000 US$

Taux de croissance (2007) : 0,6 %

Taux de chômage (au sens du BIT) (2007) : 4,8 %

Taux d’inflation (2008) :: 2,3 %

Exportations de la France vers Brunei : 15,6 M€ (2006)

Importations françaises depuis Brunei : 0,7 M€ (2006)

Voir aussi http://www.missioneco.org/brunei

Consulat de France : Bandar Seri Begawan

Communauté française à Brunei : 129

Communauté brunéienne en France : chiffre non connu (mais très peu nombreuse)

extrait des sites suivants : Wikipedia – http://www.terredasie.com – http://www.diplomatie.gouv.fr

 

Sultanat de Brunéi généralités

Par défaut

Le Brunei, officiellement (Negara) Brunéi Darussalam, est un État membre du Commonwealth, riche en pétrole. C’est une enclave de taille modeste située dans l’île de Bornéo, en Asie du Sud-Est.

BRUNEI 4.gif

Histoire : Le Brunei est un royaume vieux de plus d’un millénaire. Il était alors un grand port de commerce, ayant des relations commerciales tant avec l’Inde qu’avec la Chine, et cela dès 977.  Le nom de Brunei est attesté dès le XIVe siècle. Le Nagarakertagama, un poème épique écrit en 1365 dans le royaume javanais de Majapahit, mentionne en effet « Buruneng » parmi les quelques cent « contrées tributaires » du royaume. Les contrées tributaires étaient en fait des comptoirs formant un réseau commercial dont Majapahit était le centre. Le Brunei se développe rapidement après la chute de Majapahit. C’est à cette période de son apogée dans les années 1520, que le royaume de Brunei, islamisé, devient un sultanat. Il s’affaiblit ensuite peu à peu alors que les régions voisines sont colonisées par les grandes puissances occidentales (Portugal, Grande-Bretagne et Espagne) qui y établissent également des comptoirs commerciaux. Le pays perd peu à peu ses possessions, puis devient en 1906 un protectorat britannique.

islamdunkerquois.free.fr.jpg
photo site islamdunkerquois.free.fr                                                                                                                                                         Du pétrole y est découvert en 1903 et commence à être exploité en 1929. À l’époque de la décolonisation (deuxième moitié du XXe siècle), le pays change de nombreuses fois de statut. En 1959, toujours sous protectorat britannique, il accède à l’autonomie interne. Un mouvement nationaliste et démocratique se développe à cette période : il aboutit en 1962 à une violente rébellion, rapidement écrasée par les Britanniques. C’est alors que l’état d’urgence est décrété, et la Constitution abolie : depuis, le sultan gouverne seul et par décret.
Le sultanat accède à l’indépendance, selon les règles d’un accord avec Londres, le 1er janvier 1984. Le sultan actuel est Hassanal Bolkiah

180px-Hassanal_Bolkiah_2002.jpg
Hassanal Bolkiah est le sultan de Brunei Darussalam. Ses titres complets sont Paduka Seri Baginda Sultan et Yang Di-Pertuan. Son nom complet est Haji Hassanal Bolkiah Mu’izzadin Waddaulah Ibni Al-Marhum Haji Omar ’Ali Saifuddien Sa’adul Khairi Waddien. Il règne en monarque absolu depuis l’indépendance de Brunei du Royaume-Uni en 1984. Il est né le 15 juillet 1946 à Bandar et son anniversaire est fêté chaque année pendant deux semaines.

blogs.msg.com.jpg

Politique : Le Brunei est une monarchie de sultan. C’est une monarchie islamique, le sultan est le chef religieux et joue par sa fonction monarchique le rôle de chef d’État et de chef du gouvernement, cumulant les statuts de Premier ministre, ministre de la Défense, ministre des Finances, recteur de l’Université, chef de la police et Commandeur des croyants, depuis l’abolition de la Constitution en 1962. Il reçoit des conseils en matière législative d’un corps de 21 membres non élus. Le seul parti autorisé, le Parti national solidarité, est sous les ordres du sultan et n’a aucune existence réelle.

Il a intronisé son fils aîné Al-Muhtadee Billah Bolkiah prince héritier en septembre 1998 afin de garantir la continuité du royaume et la dynastie des Bolkiah. Des réformes institutionnelles profondes sont en cours depuis 2005.

Sa Richesse : Le sultan possède l’une des premières fortunes privées mondiales. Il était considéré comme « l’homme le plus riche du monde » par le magazine Forbes en 1997, avec une fortune dépassant les 40 milliards de dollars. Après l’une des plus importantes banqueroutes financières au monde à cause du prince Jefri son frère cadet, le sultan de Brunei a vu sa fortune fondre de moitié dès 2002 mais la hausse du baril en 2005 a de nouveau rempli les caisses de l’État. Selon Forbes en 2005, il est revenu dans le top 5 (n° 2 après le Roi Abdallah d’Arabie saoudite) des plus riches familles règnantes du monde. Ses revenus privés ainsi dépendent principalement du niveau du baril brut. En 2008, sa position est consolidée grâce à l’explosion de la hausse du tarif d’un baril de brut.

Armen-PICT0061.jpg

Hassanal Bolkiah est aussi connu des amateurs pour avoir la plus vaste collection d’automobiles atypiques, de luxe ou même de prototypes.

Par l’intermédiaire de la BIA (Brunei Investment Agency, le fonds souverain du royaume) il détient des parts dans de nombreux grands groupes mondiaux et investit massivement dans l’immobilier, notamment l’hôtellerie très haut de gamme avec la création du Dorchester Group. Il est aussi connu pour posséder 800 Mercedes et plusieurs avion de lignes. Pour ce qui est de sa présence visible en France, il a racheté le Plaza Athénée , avenue Montaigne et le Meurice, rue de Rivoli, à Paris dans les années 90. Il possède en outre un hôtel particulier situé au 1-3 place Vendôme à Paris depuis 1998, dont les travaux de réhabilitation ont été dirigés par le célèbre décorateur Jacques Garcia. Ce pan d’immeuble de la célèbre place avait été racheté à prix d’or à la société IBM.                                                  

La polygamie étant légale à Brunei Darussalam, le sultan a deux femmes :

  • Anak Saleha, qu’il a épousé en 1967.
  • Mariam Abdul Aziz qui est la mère de deux de ses quatre fils et de deux de ses six filles. Il a divorcé de sa deuxième femme en février 2003.
  • Il épouse en 2005 une journaliste malaisienne de télévision Azrinaz Mazhar Hakim