Archives d’Auteur: sagarmatha

Penang : le street art, Kek Lok Si

Par défaut

Mercredi 20 février

Aujourd’hui nous flanons dans Georgetown et son vieux quartier chinois à la recherche du street art. Jiji n’a pas pu s’empêcher de s’acheter une glace au durian.Le street art se définie sous plusieurs formes dont les deux principales sont des BD en fer forgé qui relatent des scènes de rue, des scènes de la vie quotidienne ou font référence à  l’histoire de la ville

Ou des peintures qui parlent des habitants, de leur quotidien, de leur histoire

Les peintures font aussi référence aux animaux tel que le dragon lié à la culture chinoise

et aux chats omis présents dans la ville.

Le midi nous avons mangé un thali dont voici les restes et oui ça change habituellement on vous montre toujours ce que l’on mange.

Jeudi 21

Ce matin direction le temple Kek Lok Si. Nous prenons le bus 203 (mais on peut aussi prendre le 201 et 204) sur Lebuh Chulia Le temple kek Lok Si est connu comme le temple du bonheur suprême. Il serait le plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud-Est.Dans cette région surnommée « He San » (la colline des grues), les collines d’Air Itam sur lesquelles il est construit sont considérées depuis la nuit des temps comme importantes d’un point de vue géomantique et caractérisées par un excellent « feng shui ». En fait, ces collines sont un lieu de retraite extrêmement populaire pour les moines et les taoïstes à la recherche de l’immortalité. La première étape de construction du temple remonte à l’année 1893. Les curiosités ne manquent pas : salles de prières, pagodes, bassins, jardins,  boutiques.. Terminée en 1930, la pagode de Rama VI (la pagode aux 10 000 bouddhas) exhibe fièrement ses sept étages. Ornée de 10 000 statues en albâtre et en bronze à l’effigie de Bouddha, sa conception mêle harmonieusement une base octogonale d’inspiration chinoise à une partie centrale de style Thaï, le tout coiffé d’une couronne birmane. En empruntant un escalier à la fois long et raide, vous pouvez grimper au sommet de la pagode d’où vous bénéficierez, en guise de récompense de vos efforts, d’une vue imprenable sur le site et ses environs  (Entrée 2 bats) c’est ce qu’on fait jiji et francois pendant que je restais assise à l’ombre dans le jardin.

Avec jiji nous avons mis un voeu sur l’arbre à  souhait

d’autres peuvent acheter une tuile et demander à un moine une inscription « souhait  » également. La tuile servira à la rénovation ou construction d’un toit.

Demain journée entière de bus. Nous nous rendons à Malacca, une jolie vile située en dessous de kuala lumpur.

Publicités

Penang : visite de notre quartier, dernier jour des festivités du nouvel an Chinois

Par défaut

Hier matin (lundi) nous avons quitté kuala lumpur pour Penang.

Tôt le matin près de notre hôtel derniers préparatifs pour fêter l’avant dernier jour du nouvel an chinois 2019. A 10 h 15 nous sommes dans le métro à 11 h 45 dans le bus et nous arrivons à notre hôtel le cocoa mews en taxi vers 19h. En effet le bus ne nous dépose pas à Georgetown mais à 10 km de là et nous avons eu affaire à une bande de joyeux lurons qui ont pris leur temps pour effectuer ce trajet. Image du pont de 24 km qui relie la peninsule malaisienne à l’île de penang.

au dessus image Google

Mardi 19 fevrier

Visite de George Town : Le mardi matin à 10h30,  la ville organise une visite guidée gratuite de notre quartier. On nous donne des informations historiques, culturelle devant le patrimoine existant.

En 1786, le capitaine Francis Light prit possession au nom de la Compagnie des Indes orientales britanniques de l’île de Penang, cédée par le sultan de l’Etat du Kedah en échange de sa protection contre l’empire du Siam. Il y installa une base navale et un port fortifié qui attirèrent rapidement des dizaines de milliers d’immigrants, essentiellement en provenance de Chine. Les nouveaux arrivants étaient autorisés à s’attribuer les terrains qu’ils défrichaient et on raconte que pour les encourager, le capitaine Light projeta, à coups de canon, des pièces d’or qui s’éparpillèrent dans toute l’île.

Les édifices coloniaux de la ville de George Town – ainsi nommée en l’honneur du roi George III – furent construits par des prisonniers indiens, dont beaucoup restèrent à Penang après les travaux.

L’immigration Chinoise a débuté au XIXe siècle  jusqu’aux années 1930 ce qui explique la grande majorité d’habitants d’origine chinoise vivant à  Penang.Les temples chinois sont tres nombreux dans le quartier . Chaque temple appartenait a un clan pacifique comme mafieu. Au 19e siècle, l’histoire de l’île de Penang prend une autre tournure puisqu’elle devient un port central pour le commerce de l’opium entre l’Inde et la Chine.Les Japonais prennent ensuite le contrôle de Penang durant la Seconde Guerre Mondiale et signent la fin de sa prospérité. Aujourd’hui, l’île renaît de ses cendres grâce au tourisme. Il faut dire que son héritage multiculturel (chinois,indiens,malais) et sa riche architecture coloniale en font une île attrayante pour les amateurs de culture et d’histoire. Il n’est pas rare de voir dans une même rue une église,  un temple indien, un temple chinois et une mosquée.

Dernier soir des festivités du nouvel an chinois, année du cochon.

La soirée a lieu sur l’Esplanade près de la jetée

Comme il est tôt 18 h, nous allons boire une bière au petit marché de nuit en bord de mer, près de l’entrée du port. Le monde commence à arriver, le lancement de la soirée est pour 19h.Nous passons un bon moment à regarder un mec qui pêche au filet.Puis c’est le début des festivités.  La pelouse se remplit, les stands de bouffe sont pris d’assaut. Musique doucereuse,  tambours de penang puis c’est l’heure des officiels.

On retourne donc boire un coup en ville et on revient juste au moment où commence le feu d’artifice à 22h. Magnifique.

Puis c’est le tour des magiciens et du dragon.

Pour terminer nous restons après minuit pour regarder les malais envoyé des lanterne à souhaits dans le ciel.

Kuala Lumpur : forest eco park, KL Tower

Par défaut

Au pied de la KL Tower se trouve l’une des plus anciennes forêts de Malaisie : la réserve Bukit Nanas.Les 10,5 hectares de forêt tropicale abritent une réserve naturelle et une réserve ornithologique. Il y a 5 hectares de forêt vierge qui abrite une grande variété d’arbres dont le pulai,

des plantes, des bambous géants….Nous avons aperçu quelque singes.  La forêt se visite par différents sentiers ou ponts suspendus ce qui permet d’avoir une vision au sol et à hauteur de la cime des arbres.

Dans le park il y a même un camping gratuit.

Nous décidons ensuite de visiter la KL Tower ou la Menaca Kuala Lumpur.  C’est une tour de 421 mètres antenne comprise, l’antenne mesure à elle seule 86 m. Il y a 11 niveaux et 4 ascenseur.La construction a débuté le 4 octobre 1991. Elle est ouverte au public depuis le 23 juillet 1996. Nous avons choisi de visiter la plateforme d’observation panoramique située à 300m. coût du billet 99 ringitts/1.

Du haut de la plateforme, la vue est imprenable sur toute la ville et les environs.Nous sommes venus aussi pour ça Une cage en verre au dessus du vide. Pour une fois je ne trouve pas l’organisation très au top. Après l’achat du billet il faut attendre assez longtemps pour monter dans l’ascenseur qui nous conduit au niveau 5, la plateforme panoramique. Ensuite il faut à cet étage redemander un billet gratuit pour faire des photos dans cet cage de verre. Nous avons le numéro 1044, ils en sont au numéro 1011 quand nous arrivons. Nous avons attendu plus d’une heure avant de passer.Le vide sous nos pieds, malgré la vitre, c’est très impressionnantLe temps imparti pour chaque ticket est d’1mn45. Au bout de ce labs de temps une sonnerie retentie et il faut vite quitter l’endroit. A part ça,  c’était très chouette.Nous sommes vite ensuite rentrés dans le quartier où nous logeons car nous avions grande soif et grande faim,  nous avons pris notre déjeuner à 16h. Demain nous partons pour Penang.

Kuala Lumpur : Merdeka square, les tours Petronas

Par défaut

Hier soir nous avons accueilli Jiji comme il se doit avec la tiger beer.Aujourd’hui nous faisons les touristes à fond. 

Nous nous dirigeons en premier vers la mosquée Masjid Jamek.

Le matin des brumisateurs donne une atmosphère de plénitude et de fraîcheur.  Puis nous rentrons sur Merdeka Square qui est l’immense place de l’indépendance.Cette dernière est entourée de bâtiments anciens et dominée par un grand mât où flotte le drapeau national. Le square est en rénovation. Sur le côté est de la place se dresse le bâtiment du sultan Abdul Samad (un mélange d’architecture victorienne et moghole).

Beaucoup de jardins et de fontaines.

Sur le côté gauche de la place de l’indépendance il y a un petit musée gratuit qui retrace l’histoire de kuala et il y a surtout une impressionnante maquette de la ville. Un film donne quelques indications sur la villeL’immense tour blanche qui ressemble un peu à la statue de la liberté n’est pas encore achevée,  elle fera 630m

Puis nous prenons le métro pour KLCC et ses tours Petronas hautes de 452 m qui comportent 88 étages Il y a 78 ascenseurs, elles sont faites en béton spéciale et habillées en acier et verre. On peut voir un pont suspendu entre les deux tours pour permettre l’évacuation d’une tour vers l’autre. Là construction à durée de 1992 à 1998. Un dernier détour vers Kampung Baru pour découvrir le quartier le plus ancien de KL. Nous y déjeunons malais et savourons pour jiji un milk avocado choco shake  et pour nous un milk mango shake 

fin de journée cool, grosse pluie pendant 2h30, on a donc dégusté dans notre chambre le fabuleux comté de Grenoble avec une bière  puis soirée cocktails saté ayam (brochettes de poulet sauce cacahuètes) et du durian jiji à adoré. Le durian c’est comment vous dire un gros fruit vert avec des picots, les chinois en raffolent.  Ça l’odeur et le goût d’un vieux fromage. C’est interdit dans tous les lieux publics sous peine d’amende, dans les hôtels,  dans le métro etc. Même les mecs qui le vendent. mettent des gants pour le dépioter Pour finir voici les 12 comandements du métro.

Vers kuala lumpur

Par défaut

Ce matin nous quittons Cocoa mews à 7h15 pour prendre un bus direction Komtar. A 8h30 nous prenons un second  bus pour Kuala lumpur Sentral ou nous arrivons à 14h. Une station de métro pour Pasar Seni,  5 bonnes minutes de marche à pied et nous sommes au Nan Yeang hôtel situé dans le quartier chinois. Nous payons la nuit 75 ringitts plus 10 ringitts de taxe locale. Jour de la saint Valentin chez les fleuristes c’est le grand boum 

Nous, nous trinquons avec un long Island ice tea et nous nous régalons d’une soupe chinoise la spicy ban mee.A partir de demain soir nous serons 3.

Malaisie : Penang

Par défaut

Hier nous avons effectué le trajet vers notre dernier pays : la Malaisie,  cela sent la fin des vacances. Nous sommes partis de Krabi â 6 h 50,  nous avons mis 4 h 30 (pause incluse) pour Hat Yai. Une heure d’arrêt dans une agence et à 12 h 45 nous avons pris un 2ème mini bus qui nous a conduit en 1 h à la frontière thaïlandaise puis malaisienne et enfin à  Penang . A 17 h nous y sommes, encore une heure de décalage il est en fait 18 h. Désormais nous avons 7 h de décalage avec la France. Nous déposons nos affaires au Cocoa mews sur Lebuh King. On nous donne une chambre sans fenêtre,  les boules. Mais comme c’est la 3ème fois que nous venons il nous donne pour le même prix la Family room.en face de ce lit il y a des lits superposés. La aussi il n’y a pas de fenêtre mais une porte donne sur un immense balcon ou se trouve une télé et un lecteur de DVD pour regarder des films.(c’est le balcon ou il y a un rideau en haut à droite sur la première photo)Vue de notre terrasseNous retrouvons vite nos marques et allons sur l’Esplanade face à la mer boire une bière Aujourd’hui nous avons fait quelques démarches : changer de l’argent, achat de ticket de bus, … il fait extrêmement chaud. Ce soir on fête encore le nouvel an chinois qui était le 5 février,  c’est l’année du cochon.  On se passionne pour les sculptures de dragon fixées sur les encens. 

Les temples rayonnent d’offrandes et de lumiere,

des bande de 6 m de pétards sont allumés tiens mais qui arrive à vélo jack sparrow ?  Mais oui c’est lui.Des feux d’artifices sont tirés de minuit à 1 h du matin. Dans le quartier Chinois – Indien ou nous logeons, 4 – 5 feux étaient tirés en même temps près des temples.

Kho Lanta : les 4 iles

Par défaut

Départ de Pitt bungalows  à 8h30. Nous avons choisi la compagnie Grenn Group pour effectuer cette sortie en mer. C’est en pik up que nous nous rendons au port de lanta old town. .

Le départ du bateau s’effectue à 9 h 30  nous mettrons une heure pour atteindre la plage de kho Ngai. Voici notre bateau.Nous sommes 35. Nous accostons à ce ponton et on nous dit : « vous pouvez snorkler ici ». Ho bin bof il n’y a que des poissons bagnards et près de l’amarrage des bateaux, c’est pas terrible. Donc on attend tranquille que les 20 mn passent et c’est reparti. Notre 2ème étape est kho Chuek . Un endroit pour le snorkeling.  Bon ouvrez bien les yeux : quelques oursins,  un ou deux poissons par ci par là, 

les coraux sont morts, On y reste 30 mn puis nous prenons la direction de la plage de l’ile de Kradan pour déjeuner et se baigner.

Nous y restons 1 h. Puis direction Kho Mook ou se cache une plage secrète appelée aussi la grotte d’émeraude . On nous donne à chacun un gilet de sauvetage,  c’est obligatoire.  Voici l’entrée , le petit trou noir au fond.Bon là on rigole plus, avant de rentrer dans la grotte je donne l’appareil photo à François car dès le départ je ne le sens pas.  De plus, je n’ai pas écouter François et j’ai attaché le gilet de sauvetage comme une merde si bien qu’il me remonte sur la tête sans arrêt.  Une fois dans la grotte, il y a 80 mètres à parcourir pour arriver à la plage secrète.  Au bout de 20 m, nous sommes dans le noir.  J’essaie toujours de faire les choses mais c’était sûr un peu d’angoisse et de claustrophobie et je me dis, il falait pas que j’y aille donc je fais demi tour. Je ne suis pas une grande nageuse et c’est épuisée que j’arrive sur le bateau. Donc François m’a expliqué qu’à  l’intérieur tu peux suivre un  fil d’Arian mais qu’il s’interrompt parfois et qu’il faut faire attention aux parois assez tranchantes. De l’autre côté c’est magnifique, petite plage, grandes falaises, eau émeraude.

Il rentre au bateau avant tout le monde et il parcoure les 80 m seul avec un passage assez long dans le noir le plus complet. Un dernier arrêt  snorkeling toujours rien à voire mais là formation karstique est belleNous rentrons à notre bungalow vers 18h. Bilan : beaucoup d’ heures de bateau, les paysages marins sont toujours aussi beaux, baignade sympa mais les fonds marins circuler il n’y a plus rien à voir. Demain dimanche on se lève de nouveau tôt  à 6h30 pour retourner à krabi. Lundi on quitte la Thaïlande pour la Malaisie.

Quelques virées à kho Lanta

Par défaut

Kho lanta, ile bien connue des français car c’est là qu’a été tournée l’émission de télé-réalité et d’aventure du même nom, diffusée sur TF1 depuis le 4 août 2001. L’île principale fait 6 km de large et plus de 30 km de long, elle est situé à environ 70 km de la ville de Krabi. Une route bétonnée s’étend le long des plages de la partie nord de l’île sur presque tout le chemin jusqu’à la pointe sud. Les 8 derniers kilomètres mènent au siège du parc national de Ko Lanta. La géographie de l’île est généralement composée de mangroves, de plages et de montagnes couvertes de forêt vierge.

Mercredi 6 février : Lanta Old Town

Lanta old town est située à environ 15 km de Klong Khong. Pas de circulation, la nature nous entoure(pauvre petit piton, il n’a pas eu le temps de grandir) par contre la route est un peu défoncée.  Ici la vie est paisible. Des boutiques,  des restaurants avec vues sur la mer. Nous dégustons une salade de papaye au crabe et des gambas face à la mer

Le Resto est située juste à côté d’un petit temple chinois

Jeudi 7 février : le sud de l’ile

Aujourd’hui nous prenons la direction du sud. Nous allons jusqu’a bambou bay ressort puis nous allons nous baigner dans la baie située au dessus. L’eau est transparante,  bleue turquoise et chaude.

On ne traîne pas trop dehors l’après midi il fait trop chaud.

Vendredi 8 : le nord de l’ile

Même paysage, je suis étonnée du nombre d’iles karstiques qui entourent kho lanta 

Demain pour notre dernier jour sur kho lanta nous avons pris un tour de bateau à la journée : les 4 iles

Kho Lanta

Par défaut

Mardi 5 février

Ce matin nous partons pour kho lanta et nous avons choisi d’y aller en ferry.  Coût 700 baths aller retour (prix en mini van 600 aller retour). Un pik up vient nous chercher à notre hôtel pour nous emmener au port de krabi town. Le ferry part à 11h30.  Nous traversons le chenal qui nous mène en pleine mer.

La traversée dure 2h. Nous longeons beaucoup d’îles. Près de l’ile de Jum, des longtails boots accostent le ferry pour déposer et charger des passagers. 

A kho lanta nous arrivons au port de saladan, on nous demande 10 baths par personne pour la préservation de l’environnement. Là, nous négocions un tuk tuk 150 baths pour Pitt bungalows situé à klong Kong.Heureusement nous logeons loin de la route car elle est en travaux. Peut être essaie t’il de construire une autoroute. Coût de la chambre 20 € avec prêt de bécane.  Chambre avec fan, et il fait de plus en plus chaud,  matelas ou les ressorts nous bousillent le dos. Une adresse que je ne recommanderais plus. Le soir nous allons nous balader sur la plage, on ne se souvenait plus qu’il y avait tant de rochers. Les resto champignons ont disparus. Ci dessous photo souvenir de 2016.

Welcome to krabi

Par défaut

Pour krabi : Départ du bus de Bangkok à 20 h, arrivée à Krabi à 8 h 30. Les bus sont confortables et nous avons dormi. On nous distribue couverture,  eau, lait de soja, une brioche. Nous nous apercevons grâce à la date de péremption que nous sommes en février 2062 d’après le calendrier Thaï. Par contre la clim est à  fond, on s’est vraiment caillé. KRABI : Les historiens pensent que le nom de la ville, Krabi, en thaï กระบี่, vient du mot “krabi”, qui signifie “épée”. Cela peut provenir d’une légende selon laquelle une ancienne épée aurait été déterrée avant la fondation de la ville.La province est située sur la côte sud-ouest de la Thaïlande à environs 820 km de la capitale, à deux heures de route de Phuket et au bord de la mer d’Andaman.

La province compte plus de 150 îles, dont Koh Phi Phi et Koh Lanta (koh veut dire île en thaï) sur laquelle nous nous rendrons demain.

Notre raison numéro un de notre venue à Krabi c’est Mister Cocktails notre grand maître qui nous a appris le screaming orgasm et la fabuleuse pina colada. Voici une photo prise en février 2017 avec Mister Cocktails.Le café est fermé,  nous sommes dépités. On essaie 2 autres bars à cocktails,  c’est pas ça.  On boira donc de la bière. Là ou nous mangions le canard laque, le rice crispi’pork c’est fermé aussi. On perds nos repères., même le marche’de nuit à changé de place.

Le week end nous l’avons passé avec Jo et Paule qui habitent depuis plus de 3 ans à Pukhet. Jo est un ami d’enfance de François, il se connaissent depuis 45 ans. Nous avons beaucoup papoté, mangé,  bu, nous nous sommes baladés au bord de l’eau et éclusés les marchés de nuit de Krabi.

Demain c’est le nouvel an chinois et nous partons pour kho lanta en bateau.