Archives Mensuelles: avril 2014

Kathmandu

Par défaut

le 14 avril DSC01106Pokhara – Kathmandu près de 8 h de route : DSC01100un accident,.DSC01108et oui sur le toit du bus c’est bien une chèvre
DSC01109une circulation alternée prise de front par les deux sens de véhicules donc à un moment donné ça coince. Mais bon on y arrive et nous sommes chanceux car comme c’est la nouvelle année, il y a moins de circulation et l’entrée dans kathmandu se fait facilement.DSC01137
DSC01129
DSC01161Nous logeons au Nirvana Peace Home dans le quartier de Paknajol, 1000 rps la double, la lodge n’a pas changé et la peinture murale de Danièle est toujours là depuis 2008.DSC01159Du 15 au 17DSC01135shopping, déjeuner et dîner avec les amis et familles népalaises. DSC01139Déjeuner chez Lila.DSC01140Elle vit avec sa maman,DSC01145son fils et une petite fille Phuspa qui vit chez elle depuis plusieurs années.DSC01146Sa fille aînée et son premier fils vivent et font leurs études en Australie.DSC01150
DSC01152Nous sommes allés chez Gayendra. Sa petite famille est dispersée.DSC01165 Nabin est marié avec Barbara. Il ont 2 filles magnifiques tara et Maïa 1 an 1/2 et 4 – 5 ans, nous les avons vu en photos, la sœur aînée c’est mariée il y a trois mois, et la dernière est partie étudier également en Australie.DSC01173Nous avons partagé un repas avec son épouse et avons eu grand plaisir à revoir la mamie.DSC01206
DSC01204Gayendra et son épouse nous ont fait visiter leur futur appartement.DSC01176
DSC01178Gayendra fait construire un building. Il occupera avec sa famille les deux derniers étages et louera les 2 premiers étages ainsi que les boutiques. DSC01180
DSC01184
DSC01189Nous avons réussi à déjeuner avec Paras qui loue un bureau plus grand dans la même rue à Thamel.DSC01208Surtout si vous souhaitez faire un trekking, visiter Katmandu et sa vallée, les réserves animalières, n’hésitez pas à faire appel à son agence francophone. Vous aurez toujours un guide parlant Français avec vous. Il a une très bonne connaissance de son pays et de sa culture et c’est répondre aux attentes des voyageurs.Les Alpes Himalaya, trek et expédition, Tél : +977 – 1 – 4700572, 4700033, Email : info@alpes-himalaya.com. Nous avons également revu notre amie Tara qui tient également une agence de trekking. Elle ne change pas toujours aussi gentille et aussi belle. Nous avons raté Dany qui lorsque nous sommes arrivés à kathmandu était repartie à la réunion de trois jours. François, Paras et Tara sont allés dîner ce soir chez Birendra et Reka l’amie de Biru.DSC01214
DSC01217De gauche à droite : Paras, Birendra, Reka et Tara. Moi j’ai joué la paresseuse étant pas très en forme depuis deux – trois jours. Une nourriture trop riche par rapport à la montagne ou un reste de Gardiase mal soignée d’Inde. Demain c’est le retour levée à 5 h, départ à 6 h et premier vol à 9 h (heure Népalaise). A 20 h (heure Française – 3 h 45 de décalage) nous devrions fouler le sol Français. DSC01131Le Voyage 2015 reste à finaliser Réunion, Madagascar mais nous nous retrouverons avant pour deux courts séjours :   Nouvelle Zélande en Septembre, Goa en novembre – Décembre.

Publicités

Happy new year 2071

Par défaut

DSC01022
DSC01029Pokhara est en effervescence et fête cette nouvelle année, en musique en animations et en prières.DSC01082
DSC01034
DSC01033L’ile située sur le lac est prise d’assaut par des pèlerins Népalais et Indiens.DSC01035
DSC01045Le temple Varahi Mandir est situé sur cette île minuscule. C’est un temple hindou de style pagode fondé au 18ème siècle, le temple est dédié à Vishnu dans son incarnation de sanglier.DSC01046
DSC01032Une course à pied de 2 km à lieu, de nombreux participants sont des touristes.DSC01068
DSC01069
DSC01074Un groupe de musique et de danse traditionnelles accompagnent le départ.DSC01078
DSC01085
DSC01062
DSC01076
DSC01088
Quand je pense qu’il y a 31 ans je me suis prise un jet de pierres car je me promenais en short dans Kathmandu… bon laissons les à leur course, nous, c’est plus vers la shop de jus de fruits que nous nous dirigeons.DSC01092De nombreux saddhus Indiens sont présents, ils partent ensuite en pèlerinage à Mukthinat située en altitude à plus de 4000 m, à une bonne dizaine de jours de marche.
DSC01051Ce soir tout le monde est dans la rue pour fêter l’arrivée de la nouvelle année. Le Népal a changé et nous commençons à nous habituer à son nouveau visage. Demain matin nous partons pour Kathmandu, Nous serons le premier jour de l’an 2071 et pour nous le compte à rebours a commencé.
DSC01096

Annapurna Balcony 3

Par défaut

8 avril

7ème jour : Chhomrong 2170 m – Chule 2309 m : 4 h 30jour 7Après une nuit de déluge, ce matin quel ravissement.1
2L’Annapurna Sud 7219 m apparait dans toute sa splendeur. On peut y déceler les zones à risques d’avalanches.3
4L’Annapurna sud est relié au Hiunchuli par une paroi abrupte.5 (2)
7
6 (2)C’et l’heure du petit déjeuner, ne vous inquiétez pas François à vite changé de place pour  se retrouver face à ce stupéfiant panorama. A 8 h c’est le départ. Notre objectif Chuile, cela ne devait pas être une étape trop difficile… Au départ tout se passe bien, on longe les crêtes, on traverse des petits hameaux de 2 – 3 habitations.depart 1
depart 2
départ 3L’arrivée au 1er tea shop se fait par un petit raidillon mais rien de bien méchant. Nous prenons une dernière photo du Machapuchare puis nous plongeons ensuite littéralement vers le village de Ghurnung.depart 4Après le passage d’un pont suspendu extra neuf nous faisons notre halte thé.depart 6
depart 7Quelques porteurs mangent leur Dal Bath, nous regardons avec effarement les sacs qu’ils transportent.depart 8Ces sacs appartiennent à des Coréens  une tenue certainement pour chaque jour. Il nous est impossible d’en soulever un.depart 9
depart 10
depart 12Aujourdh’hui je me sens un peu faiblarde, je puise dans mes réserves. Mais le plus dur reste à venir. La montée sur Chuile. Nous allons la haut la haut.depart 13Après Ghurnung nous descendons au niveau de la rivière. Nous passons un autre pont suspendu et c’est parti pour près de 2 h de montée terrible. La montée cependant est magique puisqu’elle se fait aux milieux des champs de blés.depart 14Nous passons Chuile bas, Chuile moyen et enfin nous arrivons à Chuile haut, il est 12 h 15. Nous logeons au Mountain Discovery lodge, 300 rps la chambre.lodge C’est le meilleur endroit de Chuile pour passer la journée et une nuit. Une vaste étendue de pelouse et une vue imprenable sur la vallée que nous venons de quitter.

Budget du jour : 2700 rps

9 avril

8ème jour : Chuile 2309 m – Tadapani 2630 m : 1 h 35jour 8Dès 5 h un réveil sonne il faut dire que les groupes se lèvent tôt pour partir dès 6 h. ils ont tous de sacrées journées allant de 7 à 10 h de marche. Nous comprenons désormais pourquoi les sacs des coréens sont si lourds : ils dorment en pyjama, ils ont leur bouteille de saké, leur nourriture, leur masque de beauté …. Nous, nous émergeons vers 7 h. Je vous présente Fétide Adams dans le look pas dans l’odeur.DSC00871
DSC00870Un coup d’œil sur la montagne, il fait beau.anna 1L’Annapurna sud pointe timidement sont sommet. Nous quittons la lodge aux 10 commandements à 7 h 45.DSC00873
DSC00879
DSC00878En bas des personnes tondent leurs chèvres.DSC00880Puis commence notre étape du jour, une montée de près de 300 m.DSC00881Peu d’escaliers, nous suivons principalement un chemin de terre qui sillonne dans la forêt.DSC00884
DSC00887Ha cette forêt. Je me souviens c’était en 2006. Avec Annie et François nous avions fait cette année là une seule étape Chhomrung – Tadapani. Je n’avais pas de jambes, pas de souffle et Annie trottait joyeusement devant. Elle se retournait souvent vers nous et me disait « ça va Edith »… « ça va Edith » et quand vous souffrez, quand vous êtes pas bien, que vous maudissez cette maudite montagne et que vous avez devant vous quelqu’un qui va bien physiquement et mentalement, un grondement sourd part du ventre et quand il arrive à la bouche c’est pour dire « ta gueule tu fais chier » ou un truc dans ce genre. Bon j’en ai honte mais voilà le souvenir de cette forêt qu’aujourd’hui j’aborde sereinement car c’est une étape très courte.DSC00883Nous croisons encore beaucoup de groupes et à 9 h 20 nous sommes à Tadapani. Il est 9 h 30 quand on s’aperçoit que les nombreuses lodges de Tadapani sont full, réservés par des groupes qui arriveront en fin d’après midi après leur 10 h de marche.DSC00891 Nous trouvons une lodge en hauteur Magnificent Lodge.DSC00892Ici aussi le cuisinier est un très bon et le Dal Bath est excellent. Le soir la lodge est tellement remplie de trekkers, de guides et de porteurs que certain attendent qu’une table se libère pour diner. Il y a plus de 50 personnes. Je vous dis pas la queue aux chiottes et à la douche. La nuit quand je me suis levée pour aller aux toilettes j’ai traversé un couloir aux ronflements suspects.

Budget du jour : 2 700 rps

10 avril

9ème jour : Tadapani 2630 m – Ghandruk 1840 m : 2 h 40jour 9 (6)A 5 h 45 je suis dehors, j’attends le lever du soleil sur les sommets enneigés.jour 9 (14)
jour 9 (16)
jour 9 (11)François lui paresse au lit et regarde ce spectacle depuis celui-ci (pas fou). Cette nuit il  a fait très froid et sans couverture nos duvets sont vraiment légers.jour 9 (18) Après le Gurung bread avec miel nous nous mettons en marche il est 7 h 50.jour 9
jour 9 (20)De nouveau nous randonnons dans la forêt, nous croisons ce qui nous semble être des plantes carnivores et quelques singes.jour 9 (23)
jour 9 (25)Puis longue descente sur Ghandruk avec quelques beaux escaliers.jour 9 (26)une pause thejour 9 (31)
jour 9 (30)
jour 9 (32)où un chien magnifique grignote une pate de chèvrejour 9 (36)Puis c’est l’arrivée sur Ghandruk.jour 9 (48)Ghandruk est un grand village très étendu et aujourd’hui un tournoi de volley est organisé.jour 9 (46)Je suis surprise aussi par le nombre de panneaux solaires qui permet d’avoir de l’électricité toute la journée.jour 9 (56)
jour 9 (55)
jour 9 (60)Nous logeons au Meshrom guest house 350 rps la chambre. Un gros problème c’est la bouffe, des prix exorbitants pour des portions d’enfant de 3 ans. Donc lodge à éviter. A Ghandruk la Wifi est à fond. Dernier soir un peu tristounet, notre lodge est pleine mais pas de fêtes entre trekkers et porteurs.jour 9 (57)Budget du jour : 2120 rps sans le petit déjeuner

11 avril

10 ème jour : Ghandruk 1840 m – NayaPul 1070: 4 h

Nayapul – Pokhara en bus : 1 h 30jour 10 (4)
jour 10 (2)De nouveau je sors seule pour profiter du lever du soleil sur les montagnes.jour 10 (8)le village est déjà en effervescence.jour 10 (16)
jour 10 (17)jour 10 (10)Nous faisons ensuite nos sacs et à 7 h nous sommes sur le chemin, nous avons boycotté le petit déjeuner.jour 10 (18)Après une heure de marche nous arrivons au lieu dit Ghandruk 3, ici des bus attendent pour descendre trekkers et habitants jusqu’à Nayapul puis Pokhara pour la modique somme de 400 rps/pers. On peut aussi prendre une jeep pour 800 rps / pers.jour 10 (20)
jour 10 (21)Vous nous connaissez c’est à pied que nous finirons cette dernière étape. Nous prenons un thé et des biscuits avant d’entreprendre ce qui sera une descente sans fin jusqu’à Birethanti. Ici malgré la route nous pouvons emprunter les chemins ou plutôt des centaines de marches. Cette route prédit la mort de nombreux tea shop et guest house.jour 10 (23)
jour 10 (34)De Birethanti à Nayapul,jour 10 (35)une dernière montée, un coca bien frais à 50 rps et François court après un colporteur pour acheter quelques ballons rouges pour les enfants qui rayonnent de joie.jour 10 (43)
jour 10 (40)A 11 h c’est la fin de notre trekking. A 11 h 15 nous sommes dans un bus bringuebalant, sans pare-brise, aux suspensions douteuses..jour 10 (36) La musique nous  met en joie et permet d’adoucir ce retour. Quoiqu’une bonne douche et des fringues propres sont un de nos objectifs principaux. A 13 h nous sommes à lake side attablés devant un Dal Bath et une bière au Asian Tea House.jour 10 (39)Le soir c’est la fête, j’invite mon porteur dans un pub, bière à gogo, pop corn et chips chili.DSC01013
DSC01009
DSC01011
DSC01018Pour parfaire cette soirée, un pianiste jazzi BELGE nous régale de musique.DSC01021Voilà un chapitre de notre voyage 2014 se clos. Nous arrivons pour le nouvel an Népalais, nous avons désormais 110 ans et je peux vous assurer que l’on ne les fait pas.

Annapurna Balcony 2

Par défaut

5 avril

4ème jour : Pothana 1950 m – Landruk 1565 m : 4 hjour 4Ce matin de nouveau le ciel est gris et chargé de gros nuages blancs. Après un tibetain bread et des chapatis with honey nous prenons la route, il est 7 h 50.Dès le départ, surprise, une route en terre. Comme je suis une gredine, je m’en réjouis car si non c’était dès le départ une montée d’une heure.DSC00687La route suit les collines et favorise une marche facile. François lui est désespéré, dépité. « Ce n’est plus un trekking, c’est de la balade en forêt. » dit il l’air ronchon. Par contre il est vrai que la route est dévastée de part et d’autres, de nombreux rhododendrons ont été abattus. DSC00688Dès qu’il le peut François utilise les anciens chemins sur.. 10 m .. 50 m.. et voici une jeep, cela laisse inauguré la suite.DSC00690 D’ici 1 an à peine, les trekkeurs feront Pokhara – Landruk en un jour de jeep ou de bus au lieu de deux ou trois jours de marche.DSC00691Et non ils n’attendent pas le bus mais la jeep. François leur pose la question si cette route ne les dérange pas, non ils sont contents. Et oui il est vrai qu’ils ont été tellement enclavés que cette route signifie pour eux déplacements rapides, tourisme de masse et argent. François fait une pause achat de graines bio pour Denis puis nous faisons un arrêt thé citron à Tolka ou il y a de nombreuses jolies lodges avec jardins.DSC00704
DSC00695
DSC00701
DSC00702 Ho un pont suspendu, un vestige de la bonne époque et malgré la route nous l’empruntons. Puis nous atteignons Landruk en une bonne heure. Landruk est un gros bourg et là surprise full, full,  full. A midi toutes les lodges sont remplies car réservées par des groupes. Nous trouvons une chambre au Tibet Guest House de justesse car 15 mn après notre arrivée, l’hôtel de 9 chambres est déjà rempli.jour 4 (17)Nous sommes sur le cul car combien de fois nous sommes passés ici entre 2000 et 2008 et nous n’étions qu’une poignée dans ce village. Et les prix, dal bath 500 rps. Le plat le moins cher en prix de revient et le plat le plus cher sur la carte. Qu’ils fassent les pizzas, la bière excessivement chers OK mais l’alimentation de base à ce prix c’est du délire. On voit de nombreux individuels rechercher une chambre. Bon ce midi on se nourrira donc de patates et de nouilles. François est un peu, beaucoup nostalgique. Il n’y a plus aucun routard sur ce trajet, uniquement des trekkeurs qui ne pensent qu’à prendre une douche chaude en arrivant et à laver leurs vêtements.DSC00708Nous ne sommes plus les bienvenues car nous ne dépensons pas beaucoup environ 2000 rp/jour/2 (20 – 25 €) alors que les autres dépenses plus de 3000 rps pour deux avec bière à gogo. Nous quand on achetait une bière c’était sur la fin du trek, en signe de récompense. Et la gentillesse des Népalais qui tiennent une lodge ça y est le changement c’est opéré. Il ne travaille plus pour manger mais pour faire un maximum de fric. Donc les relations ne sont plus les mêmes. On ressent cela aussi dans le service fait par les porteurs et les guides. Quand ils peuvent se foutre de la gueule des touristes, ils ne se gênent plus. On les trouve moins attentifs, moins prévenants. La fin d’une ere est révolue, nous avons connue le meilleur de la montagne et de ses habitants, tout en sachant qu’il fallait que cela change pour eux afin qu’il ait une meilleure vie après les années de disettes entre 2000 et 2007. C’est certainement notre dernier trek dans cette magnifique région. Heureusement qu’il y a la poste

Budget du jour  = 2340 rps

6 avril

5ème jour : Landruk 1565 – Jhinu 1780 : 3 h 30 de marchecarte 5Ce matin le ciel est gris et chargé de gros nuages gris.DSC00707Déception après une nuit de pluie on pensait avoir ciel bleu et vue sur les montagnes.DSC00713Notre trek du jour commence à 7 h 50 par 1 h 30 de descente.DSC00715
DSC00719
DSC00720
DSC00721Après la traversée du pont de New bridge qui commence à être old bridge, une petite grimpette nous emmène au lieu dit new bridge ou se tiennent deux lodges.montee vers nbridge DSC00730Là nous croisons prêt de 70 trekkeurs. Ensuite encore une montée puis une descente de nouveau au niveau de la rivièreDSC00735
DSC00736puis c’est la dernière grande montée vers Jhinu.DSC00737
DSC00740Nous croisons enfin des petits cheveux qui ravitaillent les villages. Nous transpirons abondamment les pluies de la nuit font ressortir toute l’humidité ambiante on se croirait en Amazonie. Vous remarquerez qu’il n’y a pas eu un Merde fait Chier depuis deux jours. Et oui cela va un peu mieux et il n’y a rien à faire il faut avancer. François lui commence à sentir la lourdeur de son sac qui lui occasionne des maux aux hanches. D’ailleurs nous avons endossé chacun un rôle, lui est porteur et moi je suis guide.DSC00741A 11 h 20 nous sommes au Namaste Guest House, 300 rps la chambre. Nous dormons chez une famille que nous connaissons depuis 2001. Auparavant elle tenait la lodge de Chhomrong et depuis 7 ans elle vit à Jhinu. Nous nous sommes émerveillés devant la première machine à laver que nous voyons en montagne. Son intérêt réside dans le fait que le haut est vitré et que nous voyons le tambour tourné.DSC00751 Budget du jour  =  2460 rps

7 avril

6ème jour : Jhinu 1780 – Chhomrong 2170 m : 2 h 30 dont 30 mn de parlottes avec deux français partis pour une année et un compatriote à Denis et Nathalie qui lui hélas à force de faire des étapes de 10 h c’est niqué le ménisque. (Ils sont fous ces Belges).carte 6Ce matin le ciel est dégagé, quelques nuages blancs et ho un petit bout de l’Annapurna sud. 1Petit déjeuner Gurund bread pour François et toast pour moi. A 8 h 15 c’est le départ et comme elle le faisait avec nous les années précédentes, la mère nous donne pour le chemin à chacun un fruit, une orange et une pomme. 400 m de dénivelé que nous faisons doucement.3En chemin nous nous arrêtons pour faire un peu de parlotte avec des francophones qui sont d’ailleurs nombreux au Népal et dans ce coin des Annapurna. On laisse derrière nous la vallée de Landruk et Gandruk pour aborder la vallée qui mène au camp de base des Annapurna. 4Bon là derrière François vous ne le voyez pas car trop blanc mais il y a un bout du Machhapuchhare. Et voilà après une dernière montée assez raide nous voici à Chhomrong et pour la 6 ème fois nous dormons à l’Himalaya View. 300 rps la chambre c’est immuable.5
6Vers 15 h le ciel s’obscurcit, le tonnerre gronde et un déluge de pluie se produit.pluie 1
pluie 2Chaque goutte à le diamètre d’une bille.DSC00753
eclairci 1Vers 17 h le ciel se dégage et l’Hiunchuli 6441 m apparait en premier.eclairci 4L’Annapurna sud restera dans les nuages puis timidement le Machhapuchhare 6993 m . eclairci 2Nous descendons un peu vers le centre de Chhumrung et prenons quelques photos réalisées sans trucage de nous et de ces fabuleux sommets.eclairci 3
éclairci 5Le soir le Machhapuchhare prend feu sous le coucher du soleil.eclairci 7 Budget du jour : 2200 rps

Annapurna Balcony 1

Par défaut

Le 2 avrilDSC005001er jour de trekking Pokhara – Sarangkot  826 m  – 1592m  

cout de la carte TIMS et du permis 4000 rps/persDSC00503Et merde, et merde, et merde c’est trop trop DUR. J’étais partie volontaire et confiante mais dès le début de la première montée qui d’ailleurs fut qu’une étape de montée avec un dénivelé positif de 600 m, j’ai basculé dans un état de déception et d’angoisse.10 jours comme ça it’s not possible.jour 1  Et oui ma petite Edith, les journées coules, les apéros bière – whisky ne donnent pas les jambes. Ce matin à 5 – 6 h nous étions réveillés. Le temps est parfait, on aperçoit les sommets enneigés au loin.DSC00524A 7 h 20 nous quittons notre hôtel, petit déjeuner dans les jardins magnifiques du boomerang restaurant et Germann Backery.DSC00529
DSC00527
DSC00525Nous allons la haut sur une colline plus haute encore derrière.  A 8 h nous longeons le lac pour rejoindre le chemin qui monte vers Sarangkot.DSC00531Au départ un Népalais nous annonce que c’est le chemin court et que dans 2 h 30 nous y serons.  Un peu plus loin on voit un itinéraire avec une inscription Sarangkot 1 h 30. En fait, ce fut 4 h de montée pénible ou parfois je faisais un pas, je m’arrêtais, j’étais incapable d’en faire un deuxième. Et des marches, toujours des marches.DSC00532François lui toujours bon pied, bon œil. Pour moi, beaucoup de moments de solitude. Dans cette solitude nous avons rencontré un Népalais qui s’était réfugié dans les hauteurs car hier soir il avait fait une party dans son village et ayant trop bu il s’était bagarré avec beaucoup de ses amis. Il attendait là que l’échauffement retombe pour redescendre. Il mourrait de faim nous lui avons laissé un paquet de chipsDSC00539 « Et Sarangkot c’est encore loin ? » «  Suivez les parachutes c’est de là qu’ils décollent, vous y serez dans 30 mn ».  30 mn pour un népalais signifie pour nous une très bonne heure. Nous avons malgré les  brumes de chaleur une très belle vue sur le lac et Pokhara..DSC00536
DSC00543François est chargé, il a pris dans son sac à dos toutes nos affaires.  A force de regarder les parapentes cela lui donne envie de s’y tester. En arrivant dans les faubourgs  de Sarangkot nous avons fait une halte coca et François a tout de suite sympathisé avec la petite fille de la maison.DSC00545Bon allez courage, il faut encore monter les hôtels sont au plus hauts de la crête.DSC00552 J’EN PEUX PLUS.  Nous nous arrêtons enfin au Lake view 400 rps la double sans sdeb. C’est extrêmement propre.DSC00571
DSC00555Il est 12 h 30. 4 h de montée au lieu d’1 h 30 c’est horrible, même si nous y sommes j’ai trouvé cela très difficile. Dans ma tête je visualise certaines étapes futures qui sont à peu près identiques dont une qui comporte plus de 3500 marches et je me dis ce n’est pas possible je change l’itinéraire. Bon nous avons une superbe vue sur le lac et Pokhara et le coucher du soleil nous a réservé une agréable surprise.DSC00569logistique : Prévoir de l’eau j’ai bu à moi toute seule 2 l d’eau en me restreignant. cout repas + chambre = 1920 rpsDSC00546
DSC00574Le 3 avril

2ème Jour : Sarangkot 1592 m – Naudanda 1430 m – 3 h 151Ce matin un lever du soleil timide au loin le ciel est très nuageux. Après un pancake et un thé au lait nous prenons la route, il est 7 h 15.carte étape 2C’est une route de terre qui ne pose aucune difficulté si ce n’est la pluie qui nous saisie dès notre départ. Elle nous occasionne de nombreux arrêts  et par chance nous trouvons refuge souvent sous un toit de pierres d’une maison.2IL PLEUT – Merde – Merde –  Merde – FAIT CHIER.  Sarangkot – Naudada, il y a 30 ans c’est le chemin que François a pris avec Patrick pour se rendre à l’ABC base camp. Il l’avait réemprunté  avec moi il y a 25 ans lorsque nous étions revenus du tour des Annapurna. On partait de Dumré à 2 h de Pokhara et on revenait à Phokara par un petit chemin de randonnée dont la dernière étape était Naudanda – Phokara.6Nous traversions alors des villages prospères. Tout le chemin était sillonné de lodges, de tea shop, la vallée était peuplée et les habitants vivaient du tourisme. Et puis il y a eu la construction de la route, Pokhara – Phedi – Birenthenti, 2 villes de départ du trekking dans le sanctuaire des Annapurna que l’on rejoint désormais en bus sans passer par Sarangkot et Naudanda.3Il y a 6 ans quand nous étions repassés  par ce district de Kaski, les villages semblaient abandonnés, les gens vivaient dans une  très grande pauvreté. Pour les anciens du blog c’est là que j’avais mangé un curd (yaourt) que les gens m’avaient vendu, seule denrée qu’il possédait et que malgré la tète du yaourt  je l’avais mangé en sachant qu’une chiasse suivrait.5Quelle ne fut pas notre surprise ce matin de revoir cette vallée revivre. Quelques hôtels se sont construits car en fin de compte les randonneurs qui font un trek court (5 jours) passent par Naudanda et Sarangkot à nouveau pour retourner sur Pokhara. Sur la route de terre des bus atteignent des villages encore plus reculés que Sarangkot et l’électricité a fait son apparition. C’est une zone très rurale et les habitants vivent principalement de l’agriculteur et de l’élevage.4Après notre pose thé, à 1 h de Naudanda la pluie s’arrête enfin et un ciel bleu laisse rapidement apparaitre la chaine de l’Himalaya.M1A Naudanda nous logeons au Gauchan lodge et restaurant, l’ambiance est plus buisness puisque cette lodge est tenue par des Tibetains.DSC00590Nous payons la chambre 300 rps et malgré la route, donc ravitaillement facile, elle n’hésite pas à faire un coca à 85 rps (prix normal 30 rps).DSC00599Voici une vue de Naudanda avec l’ancien chemin et la nouvelle route, des vues superbes sur les montagnes et sur les collines environnantes toutes ridées et sculptées par les terrasses.M2l’Annapurna sud
m3le Machapuchare
DSC00603Budget  1445 rps sans le petit déjeuner.
Demain c’est décidé, je change d’itinéraire. J’abandonne le tracé rouge qui menait de Birethenti à Ghorepani plus de 10 h de montée terrible. Nous emprunterons l’itinéraire bleu, avec comme objectif premier Landruk.itineraireLe 4 avril
Nous changeons bien d’itinéraire, on oublie Ulleri et ces 3500 marches abruptes, allons dans le plus light vers Chhomrong en passant par Landruk.

3ème jour : Naudanda 1430 m – Kande 1770 m en bus – 15 mn – 20 rps/1

Notre journée commence en bus. Nous allons à Kandé ce qui nous évite de marcher sur la route. Nous prenons notre petit déjeuner dans la première shop en bord de route. Une superbe noodle soup à 40 rps au lieu de 280  à Naudanda, un thé à 20. Un gentil couple mais le mari semble diminué par une maladie ou des années de travail au koweit.  Il n’a pas du s’enrichir car leur shop est des plus précaires.DSC00622Leur fils est également partie au Koweit. Il travaille comme agent de sécurité 7j/7 pour 500 € par mois. Il revient tous les trois – quatre ans. Le père nous indique ce que nous savons déjà ils sont traités comme des chiens, exploités, un esclavagisme moderne ou tout le monde tait cette situation. Sauf Danièl Mermet qui a fait une émission « Là bas si j’y suis » sur les esclaves de Dubaï. Bon il faut y aller, c’est la haut que nous allons.DSC00620Kande 1770 m – Pothana 1950 m avec un dénivelé de 2060 à Australien Camp – 2 h 45, tous les temps sont indiqués avec les pauses.jour 3  carteCA MONTE, étonnant.DSC00624Pendant deux heures nous avalons les 300 m de dénivelé qui nous séparent de l’Australian Camp. DSC00625
DSC00630Les escaliers ne sont pas trop ardus mais ils sont très escarpés. Nous marchons en compagnie de porteurs.DSC00634
DSC00632Ils sont obligés d’aller très doucement car leurs charges sont importantes.DSC00635Nous croisons encore des porteurs de groupes et ils portent eux aussi des poids incroyables. On voyait cela il y a 20 ans, nous sommes étonnés de voir que les conditions de portage n’ont pas évoluées.DSC00653Nous voyons nos premiers arbres rhododendrons qui hélas sont en fin de floraison.jour 3 (17)Puis nous laissons la montagne ridée pour nous tourner vers la chaine de l’Himalaya.DSC00671Nous sommes à l’Australian Camp et là s’étend nous nos yeux quelques 7000 m et un 8000. C’est un endroit récent, de belles lodges, d’immenses pelouses et une vue imprenable d’autant qu’aujourd’hui le ciel est d’un beau bleu et que le soleil nous inonde de chaleur.DSC00639Bon courage nous sommes presqu’arrivés à notre étape du jour.DSC00654
DSC00657Nous descendons sur Pothana et logeons au See you lodge et restaurant. Ici aussi il y a de la wifi. Nous payons 300 rps et attention les yeux voici la salle de bain commune.DSC00669Et encore une fois une vue grandiose, c’est une histoire sans paroles que nous ne nous lassons pas de regarder.DSC00659
DSC00667
DSC00674Le midi Dal Bath à 360, le soir pommes de terres sautés, légumes et fromage.DSC00673
DSC00684 Ils ont un super cuisinier n’hésitez pas à vous arrêter dans cette lodge.DSC00681Budget du jour 260 + 2340 = 2600 rps

Retour à Pokhara

Par défaut

Depuis le 29 mars nous sommes de nouveau à Pokhara. Nous avons mis 19 h pour revenir de Mahendranagar,  un bus pourri, plus de suspensions, les sièges de devant nous tombaient sur les genoux, des arrêts incessants pour des contrôles occasionnés par l’armée ou la police. Et comme nous avions sur le toit quelques moutons ce fut encore plus compliquée.DSC00473
DSC00472Le lendemain à 10 h nous sommes à l’hôtel Travel Inn, on nous octroie une chambre plus petite toujours pour 1000 rps. Moquette au sol (je ne supporte plus la moindre poussière), pas de lavabo dans la sdeb, le prix..le lendemain nous changeons d’hôtel car nous avons trouvé une superbe chambre très claire pour 700 rps (5€) taxes comprises au Unique Mountain guest house dans la même rue.DSC00478
DSC00477
DSC00476les journées s’écoulent paisiblement, petit déjeuner croissant ou sandwich au fromage de yack, thé massala ou café au lait, le midi dal bath et le soir apéro scrabble ou apéro dans un bar très sympa bière, pop corn, frites chili.DSC00518
DSC00519Chaque jour je prends le bus pour aller chez une infirmière qui me nettoie ma plaie et me refais un pansement propre. Depuis le 1er avril je m’acquitte seule de cette tache. Ce matin nous partons en trekking. Nous vous disons donc à dans 10 jours.