Archives Mensuelles: mars 2012

Go to Caramoan

Par défaut

Il nous aura fallu 5 jours pour arriver à notre destination.

the_visayas.jpg

Le 27 mars : Dumaguete île de Negros – Cebu city île de Cebu
Départ à 8 h de l’hôtel de Dumaguete. Nous prenons un bus pour Sibulan (10P/P), il nous dépose juste à coté de la jetée. Il est 8 h 32, nous avons raté le bateau de 8 h 30. A 9 h et comme toutes les heures il y a un bateau rapide pour Lilo-an sur Cébu à 69 P/P.

carte cebu.JPG

Comme nous avons le temps, nous prendrons le bateau lent de 9 h 30 pour Lilo-an, 35P/P. Là aussi un bateau par heure à partir de 4 h 30 AM jusqu’à 5 h 30 PM.

go to caramoen 002.JPG
go to caramoen 003.JPG
go to caramoen 004.JPG

La Traversée dure environ 40 mn.

go to caramoen 007.JPG

Lilo-an c’est super mimi, de là nous allons à pied jusqu’à la route « nationale » (10mn) pour attraper un bus pour Cébu. 160P/P, 3 h 30. Tout le sud de Cébu est magnifique, la route suit le littoral. Ici l’eau n’est pas émeraude ou turquoise elle est bleue transparente. Et il y a bien au niveau de l’île de Sumilon une organisation de pêcheurs qui organisent des sorties en mer pour voir les requins baleine. C’est une route à faire en moto pour s’arrêter au grè de ces jolis paysages et petits villages.

go to caramoen 015.JPG

Et oui trois mois de voyage la fatigue nous tient. A 14 h 15 nous sommes installés à l’hôtel de Mercedes 7 Pelaez st. (10 bonnes mn à pied du bus stand). 774 P la double. Après un repas frugal nous prenons au coin de la rue face au Jollibee (chaîne de resto), le jeepney 02B qui nous dépose au quai n°4. Nous allons à l’agence Trans Asia Shipping. Beaucoup de personnel, une seule vend les tickets. D’après un philippins il y a 22 raisons pour que cela ne marche pas bien. Aujourd’hui c’est certainement la raison 21 qui fait qu’il n’y a qu’un guichet ouvert sur deux. Après une heure d’attente et le passage de 5 personnes, nous avons enfin nos billets pour le bateau de demain soir Cébu – Masbate. 615P/P

go to caramoen 018.JPG

Cebu city, beaucoup de bloggeur indique qu’ils préfèrent atterrir directement à Cébu plutôt qu’à Manille. Cela est possible quand on arrive d’Europe mais quand on arrive de petits villages, d’îles comme Pamilacan ou Apo et bien Cebu c’est beurk.

go to caramoen 020.JPG

D’ailleurs les 30 mn avant le centre de Cébu les odeurs de carburant envahissent nos narines. On n’avait pas senti ces odeurs depuis Manille. Ici ou se porte notre regard, il se pose sur des familles entière vivant dans la rue. Et tout comme à Manille il y a de nombreuses bandes d’enfants.
Le 28 mars Cebu city – bateau pour Masbate city – île de Masbate – nuit en mer des Visayas

go to caramoen J2 011.JPG

Ce matin glande dans la chambre jusqu’à midi,

go to caramoen J2 006.JPG
go to caramoen J2 009.JPG

puis, nous sommes allés visiter la basilique de l’enfant saint (basilica Minore del Santo Niño) construite au XVIe à l’endroit où une sculpture représentant l’enfant Jésus fut trouvée par les explorateurs espagnols en 1565, sculpture qui était dans une boîte en bois brûlé abandonnée au cours de l’expédition de Fernand de Magellan en 1521.

go to caramoen J2 015.JPG
go to caramoen J2 021.JPG

A coté de la basilique, on peut voir une croix en bois gardé dans une petite chapelle. Cette croix serait posée à l’endroit même ou à été plantée la croix de Magellan par Fernand Magellan quand il est arrivé à Cébu le 21 avril 1521..

go to caramoen J2 019.JPG

A 16 h nous sommes sur le bateau.

go to caramoen J2 029.JPG

Nous regardons longuement l’activité portuaire, c’est la première fois que nous assistons à cette valse de voyageurs, d’équipages, de porteurs, d’affréteurs, de magasinage. Départ à 18 h 30.

go to caramoen J2 027.JPG

L’installation des lits est différente nous sommes dans des petites cabines.

go to caramoen J2 023.JPG

Il y a une cafétaria, la télé, le bonheur.
Il est vrai que de dormir en plein air sur un bateau c’est extrêmement agréable
Le 29 mars mer des Visayas – Masbate city île de Masbate – Pilar île de Luzon – Legazpi Réveil à 5 h 50, il est temps car nous accostons à 6 h 15. Les paysages apparaissent dans la brume c’est magique

go to caramoen J2 042.JPG

Bon cette nuit je me suis fait volé mon baladeur que j’avais laissé en évidence sur ma couchette près de l’allée. Bon comme dit François ne dit pas que les Philippins sont des voleurs, c’est toi qui a été négligente de le laisser ainsi à portée de main. Bin ouai quoi alors que c’est la SEMANA SANTA, jamais je n’aurais cru qu’un catho aurait osé dérober un objet prêt à prendre sur une couchette ou quelqu’un dort. Comme dirait ma mère, c’est qu’il en avait plus besoin que toi et comme je le dis aussi c’est qu’il en avait plus besoin que moi…

go to caramoen J2 043.JPG

Bon mais comment je fais maintenant pour m’entraîner pour l’air music du 19 mai qui a lieu à Montpezat sous Bauzon en Ardèche – France, soirée organisée par l’association Rock et pouzzolane.
Bon nous restons dans le port et à 6 h 45 nous sommes à bord d’une Bangka, boat people qui se rend à Pilar sur l’île de Luzon. 250P/pers.

go to caramoen J2 044.JPG

Départ à 7 h 45, arrivée au petit port de Pilar à 10 h 20. A 10 h 30 nous sommes dans un jeepney pour faire Pilar – Daraga 50P/Pers puis 1 h 15 après nous sautons dans un 2ème jeepney pour aller jusqu’à legazpi 10P/pers. Nous retournons au Légazpi tourist Inn. Legazpi vous vous souvenez, la ville surplombée par le majestueux Mont Mayon.

Go to caramoan J3 ET 4 014.JPG

Il est 12 h 15. François en profitte pour se raser et se dépiauter la tête, ôter les peaux de son crâne qui partent en lambeau.

Go to caramoan J3 ET 4 025.JPG

coup de soleil à APO.

Go to caramoan J3 ET 4 043.JPG

Le 30 mars Legazpi – Naga – Sabang péninsule de Caramoen

CARAMOAN 3ème J 003.JPG

Nous pensons arriver à notre destination aujourd’hui mais cela ne fut pas possible à cause de la marée et de l’absence de bateaux « taxi ».
Donc à 8 h 30 nous sommes dans le bus pour Naga 80 km environ – 3 h – 100P/Pers.

Go to caramoan J3 ET 4 027.JPG

Nous traversons de nombreux paysages de rizières et un petit village ou tout le monde vend des balais.

Go to caramoan J3 ET 4 020.JPG

A 11 h 40 nous sautons dans un autre bus pour Lagonoy qui repasse par Pili et nous arrête à l’intersection pour Sabang 69P/Pers.
Apparté pour les voyageurs : En venant de Legazpi demandez au chauffeur de vous arrêter à l’intersection pour Lagonoy juste avant la ville de Pili vous gagnerez 1 h 30 de transport. Les bus pour Lagonoy s’arrêtent à cette intersection. Mais nous, on nous a rien dit et Lonely Planet est loin d’être à jour pour les itinéraires qui sortent des sentiers battus.
Go to caramoan J3 ET 4 048.JPGPour arriver à Sabang nous prenons un jeepney 15P/Pers et nous arrivons à 14 h, trop tard le dernier bateau part à 13 h et avant cet horaire s’il est complet. Des boat man nous saute dessus et nous propose un bateau privé pour 2000P. Vous nous connaissez il est hors de question de payer une telle somme, le prix du bateau régulier est de 120P/Pers.
Heureusement il y a un hôtel nous y passerons donc la nuit.

Go to caramoan J3 ET 4 039.JPG

Nous dormons au Gulf Tide Resort, pas là parce que c’est 950 La double mais là, la partie de droite en bambou 600 P la chambre.

Go to caramoan J3 ET 4 037.JPG

Très propre, très bien.

Go to caramoan J3 ET 4 036.JPG

Nous « goûtons » (heure du goûter) un superbe poisson dans une salle à manger construite dans les arbres.

Go to caramoan J3 ET 4 034.JPG

Nous sommes en bord de mer et Sabang est un petit hameau composé d’une rue principale, sympa avec des enfants adorables.

Go to caramoan J3 ET 4 060.JPG
Go to caramoan J3 ET 4 065.JPG

La nuit par contre s’est écoulée au rythme effréné des chanteurs de karaoké.
Le 31 mars Sabang – Caramoan – Péninsule de Caramoan sur l’île de LuzonNous avons eu la flemme de prendre le bateau de 5 h 30 et heureusement que le patron nous a dit de nous rendre rapidement au départ du bateau de 8 h car il est 7 h 15 et le bateau est déjà presque complet. De ce fait, il part à 7 h 40.

Go to caramoan J3 ET 4 001.JPG

Là encore c’est un boat people mais le conducteur n’est pas mauvais, Nous vivons pendant deux heures un vrai rodéo et de nombreuses personnes ont le mal de mer.

Go to caramoan J3 ET 4 006.JPG

Moi j’ai mis un gilet de sauvetage orange comme je les aime comme mes deux copines Philippines assises à ma gauche, sur les conseils d’une vieille dame qui m’a demandé si je savais bien nagé.

Go to caramoan J3 ET 4 004.JPG

Comme j’avais pris une petite pilule du bonheur pour me décontracter j’ai trouvé le voyage plutôt vivant et drôle. Bon c’est hyper beau mais hyper gris et il pleut. Arrivée à la plage de Guijalo nous prenons un tricycle pour la ville de Caramoan. Il est 10 h 15 quand nous y sommes. Il nous a fallu 5 jours pour faire Dumaguete – Caramoan. THE FINAL DESTNATION. Je comprends pouquoi sur les blogs de voyage les internautes ont inscrit Caramoan ça se mérite..Nous sommes venus voir ca

3772195307_6749f9f5c1.jpg

Nous logeons au Villa Juliana Inn 750P la double

Go to caramoan J3 ET 4 188.JPG
Publicités

Départ d'APO

Par défaut

Ce matin nous quittons Apo par le bateau de 7 h.

APO3 100.JPG

Nous sommes en compagnie de séminaristes catholiques qui ont officié sur l’île depuis deux jours enchaînant messe sur messe.

APO3 101.JPG

Moi j’ai du blasphémé car avant de monter dans le bateau je me suis cassé la figure sans gravitée, dieu est taquin.

APO3 108.JPG

Nous passons 40 mn sur l’eau ou les chants chrétiens se succèdent au son d’une guitare.

APO3 104.JPG

Nous promenons les images de Jésus et la dame de 77 ans placée à coté de François lui raconte toutes les blessures de Jésus sur le chemin de croix.

APO3 111.JPG

Nous arrivons à Malatapay ou la plage est d’un superbe sable noir.

APO3 115.JPG

Puis, direction Dumaguete en Jeepney 20P/P et le Harold’s Mansion. Journée repos, douche et lavage du linge avant de reprendre la route.

Les alentours de Dumaguete

Par défaut
dumaguete2 002.JPG

Hier nous avons quitté Siquijor pour revenir à Dumaguete sur l’île de Negros. Dès notre arrivée, après notre installation au Harold’s Mansion, nous avons loué une 125 un peu plus tout terrain.

dumaguete2 041.JPG

En effet sur deux jours nous allons visité les twin lakes et les waterfalls de Valencia accessibles par route forestière.
Vers les twin lakes
Prendre la route vers Sibulan et juste avant la ville de San José, sur la gauche, une route piste mène au parc national des lacs jumeaux. Les paysages sont magnifiques, des ananas, des champs de canne à sucre,

dumaguete2 015.JPG

des cocoteraies,

dumaguete2 014.JPG

des maisons isolées, de nombreux hello et une alternance de routes bétonnées et forestières aux nombreuses ornières.

dumaguete2 009.JPG

Le temps est gris, et soudain nous nous retrouvons dans les nuages.

dumaguete2 010.JPG

Il nous reste 5 km à parcourir mais une fois aux lacs les apercevrons nous. Nous rebroussons chemin d’autant plus que la route est vraiment défoncée.

dumaguete2 027.JPG

Valencia et ses alentours
En arrivant à Valencia nous devions voir le mont Talinis et ses 2 pics appelés aussi les cornes de negros. Comme le temps est identique à hier nous ne voyons rien. Nous partons donc vers les chutes de Casaroro. nous traversons des parties ravagées par le tiphon de décembre 2011.

dumaguete2 042.JPG
dumaguete2 077.JPG

La route pour les chutes est également de terre. Nous préférons finir le dernier km à pied

dumaguete2 045.JPG

Nous descendons ensuite une volée de marches pour nous retrouver coincé dans une gorge, le chemin qui mène à la chute d’eau est innacessible, détruit par le typhon

dumaguete2 076.JPG

Nous refaisons le chemin à l’envers et rentrons à Dumaguete. Le temps en bord de mer est plus clément. Nous allons voir l’épave du bateau

dumaguete2 062.JPG

et la cathédrale

dumaguete2 073.JPG

Si vous venez à Dumaguete, faites ces deux sites, la nature est de toute beauté. Demain Malatapay et peut être l’île d’Apo, le plus joli site marin des Philippine d’après les dires des autres touristes.

Siquijor Island

Par défaut

18 mars
Aujourd’hui nous devions aller en bécane aux twin lake mais comme le temps n’est pas très beau nous décidons de partir pour l’île de Siquijor. Départ du bateau à 10 h 15 du port de Dumaguete coût du billet 16P/pers + 15P taxe portuaire. 1 h 15 de traversée pour la ville de Siquijor.

go to siquijor.JPG

Nous nous rendons à pied à l’hôtel le Swiss stars qui se trouve à un bon km du port sur la route de Larena. L’hôtel n’a que trois chambres, il nous reste la plus chère 780P. La chambre est immense, elle doit faire la superficie de notre maison de l’herm.

siquijor 015.JPG
siquijor 016.JPG

Journée cool car en effet il pleut une bonne partie de la journée.

siquijor 019.JPG

Pour la plupart des Philippins, Siquijor est un monde à part, fait de sorcellerie et de mystère. Cette petite île est célèbre pour ses mangkukulam (guérisseurs) habitant dans les montagnes, qui soignent les maladies au moyen d’onguents traditionnels. Siquijor est une île et en même temps une province des Visayas. Dix-neuf km la sépare du plus proche point du sud de Negros, elle se trouve à 25 km au sud-est de Cebu et à 30 km au sud-ouest de Bohol. Autrefois rattachée à Bohol, puis à Négros Oriental, Siquijor n’est devenue une province indépendante qu’en 1971. Les habitants travaillent à Cébu, Manille ou à l’étranger. » (L.P. 2009)
19– 20 mars découverte de Siquijor en moto

Siquijor Map 6.JPG

Une route côtière goudronnée de 72 km entoure l’île, offrant une vue dégagée sur l’océan et la possibilité de découvrir la vie des villageois. Siquijor compte 6 villages principaux : Siquijor, Larena, Enrique Villanueva, Maria, Lazi, San Juan.
Le 19 Après Larena et ses champs de riz,

siquijor 023.JPG

nous nous sommes arrêtés à Islanders Paradise Beach sur la plage de Sandugan pour voir si nous changeons d’hôtel. Jolie paillote en bord de mer, isolée, c’est bien si l’on reste pour la plage et la baignade. Mais nous, nous nous baignons principalement qu’en sortie bateau pour le snorkling, jamais nous ne restons sur une plage à bronzer et nous aimons aller en ville, dénicher le bistrot, le restaurant donc nous resterons baser sur Siquijor ville. Puis comme toujours quand nous louons une bécane un peu de pluie, une crevaison, le système de gonflage de la précédente chambre à air était resté dans le pneu.

siquijor 031.JPG

A Lazi nous avons visité l’église Saint-Antoine de Padoue bâtie en pierre de corail datant de 1857,

siquijor 034.JPG
siquijor 037.JPG

en face le plus ancien couvent des Philippines, une vieille bâtisse en bois et en pierre.

siquijor 046.JPG

A Tubod lieu dit avant San Juan en venant de Lazi, il y avait un marché, genre foire commerciale,

siquijor 041.JPG
siquijor 050.JPG

tous les habitants semblaient y être rassemblés.

siquijor 061.JPG

Certains jouaient à un jeu de hasard avec passion tout comme cette jeune collégienne qui y a laissé son argent de poche et a même emprunté à ses amies.

siquijor 054.JPG

Nous sommes allés ensuite manger dans un restaurant à San Juan en bord de mer,

siquijor 070.JPG

vue à droite

siquijor 066.JPG

vue à gauche

siquijor 067.JPG

Ce coté de l’île est beaucoup plus sympa pour y loger. Nous avons même vu après San Juan en retournant vers Siquijor town des chambres à louer en bord de mer pour 400 P

siquijor 080.JPG

Le 2O

siquijor 090.JPG

Départ à 9 h direction le centre de l’île, le Mont Bandilaan qui culmine à 628 mètres. Nous empruntons des petites routes de montagne qui serpentent au milieu de collines chargées d’une végétation luxuriante. Au bout de 5 km, il pleut. 1er arrêt juste avant San Antonio (le village des guérisseurs) à l’abri d’un toit d’une très petite maison.

siquijor 092.JPG

Pendant près de 40 mn nous regarderons la route,

dumaguete2 029.JPG

comment se forme une feuille de bananier et la vie d’une poule et de ses poussins.

siquijor 093.JPG

Nous arrivons à refaire 1 km 2ème arrêt dans un purok (endroit ou l’on s’abrite, ou l’on attend les tricycles, ou on lieu aussi les réunions de voisins et de village) notre centre d’intérêt le parapluie des villageois.

siquijor 095.JPG
siquijor 102.JPG

30 mn plus tard nous effectuons au moins 2 km nous sommes sur la route de Cantabon 3ème arrêt sous un autre purok,

siquijor 117.JPG

notre attention se porte sur des toiles d’araignées.

siquijor 120.JPG

20 mn plus tard on repart pour 5 km et 4ème arrêt à l’intersection juste après Cantabon ou il y a le triangle bleu. Cette fois ci nous nous mettons à l’abri près d’une petite boutique.

siquijor 129.JPG

Ici nous regardons des enfants qui jouent sous la pluie mais, nous sommes moins enjoy, nous sommes mouillés et il faut prendre une décision.

siquijor 124.JPG

Il est désormais midi, nous avons fait une quinzaine de km, il pleut toujours, nous rentrons sur Siquijor ville. Et pour vite nous réconcilier avec la vie nous allons au Sr Pedro pour déguster du travers de porc et du léchon manok grillé au BBQ.

siquijor 132.JPG

NB : Le climat est tropical, sec de janvier à mai et humide le reste de l’année.

siquijor 062.JPG

Negros Oriental

Par défaut

Depuis hier nous sommes à Dumaguete, la capitale de Négros Oriental. C’est une ville universitaire très urbanisée

negros 050.JPG

Et oui ici aussi il y a des bateaux « Kosta »

negros 052.JPG

Le soir nous faisons comme les philippins nous nous promenons sur Rizal Boulevard, un espace de promenade, de pique nique, de jeux en bord de mer.

negros 053.JPG
negros 054.JPG

Une sculpture représentant une barque et des soeurs, tronent en son centre, à bord 3 soeurs de ST Paul de Chartres, 1 soeur Américaine, une autre Portugaise et une dernière Chinoise.

negros 038.JPG

Ces soeurs qui sont arrivées le 29 Octobre 1904 ont été invitées par Monseigneur Frédérick Z. Rooker, évêque de Jaro pour l’aider dans l’éducation des enfants de l’île de Negros. Les soeurs de St Paul de Chartres ont conçu et managé 60 écoles, hopitaux et autres oeuvres charitables.

negros 039.JPG

Dumaguete est notre lieu de départ pour visiter les twins lacs, l’île de Siquijor, Malatapay et l’île d’Apo.
Comme je le fais parfois, aujourd’hui je vous donne à lire un écrit d’une autre persone qui était ici à Dumaguete le 8 février 2012 :
Le 08/02/12, 10:51 NEGROS
Après Sugar Beach, on avait prévu de rejoindre Apo Island, à l’extrême sud de l’île de Négros pour profiter de merveilleux fonds sous-marins. Mais faute d’avoir pu trouver un distributeur automatique sur la route, nous avons dû faire 25km de plus et rejoindre Dumaguete (Capitale orientale de Negros). Nous en avons profité pour faire une petite excursion à moto le lendemain dans un parc national au nord de la ville, réputé pour avoir de très beaux paysages et abriter les « Twins lakes », de superbes lacs au beau milieu des montagnes couvertes de jungle. Mais avant d’y aller, la réceptionniste de notre hôtel nous avait avertis que le parc avait été très durement touché par le dernier gros typhon de Décembre dernier… Et effectivement, les dégâts étaient toujours bien présents tout au long de la route qui conduisait au parc (longue de15km), avec énormément de boue dû au glissement de terrain et qui rendait la conduite assez délicate ! Et au final, l’eau des lacs était bien au-dessus du niveau normal, ce qui nous a privés d’une jolie randonnée !
Le lendemain matin, le temps n’étant pas franchement au rendez-vous, nous avons décidé de reporter notre départ pour Apo d’une journée et de glaner des informations à l’office de tourisme de la ville… Et c’est dans la matinée, alors que nous étions en train de rouler en Tuk-tuk que nous avons ressentie (très légèrement) une secousse sismique qui a eu pour effet de provoquer de vraie scène de panique sur la population locale !
C’est notre chauffeur de tuk-tuk qui nous a dit qu’il y avait un tremblement de terre, mais sur la moto difficile de différencier le séisme des secousses du vieux moteur de notre tricycle… Mais on pouvait très nettement entendre des vitres se briser et voir les pots de fleurs « danser » sur les balcons ! Moins de 30 minutes plus tard, alors que nous attendions l’autorisation de pouvoir entrer dans un supermarché (momentanément fermé pour inspecter l’infrastructure du bâtiment), nous avons cette fois ci bien ressentie la terre trembler… première réplique de cette longue journée !
Car effectivement après cette réplique de relativement forte intensité nous avons décidé de rejoindre notre hôtel, et de toute façon les commerçants commençaient tous plus ou moins à fermer boutique ! C’est en passant près du marché (en face de notre hôtel) nous avons ressentie une deuxième réplique beaucoup moins forte, mais les gens criaient dans tous les sens « Tsunami », le seul mot qui revenait dans toutes les bouches ! Nous nous sommes naturellement réfugiez en hauteur dans notre hôtel, car la ville se trouve en bord de mer… Après avoir pris rapidement de plus ample information sur internet auprès de l’USGS (centre de surveillance sismique du Pacifique basé à Hawaï), nous avons pu prendre connaissance que le Séisme de forte intensité (6,9 sur l’échelle de Richter) était situé à seulement 70km de notre position, en pleine mer, entre les îles de Negros et Cébu. Mais pour autant, il n’y avait aucune alerte au tsunami ! Nous avons patienté le reste de la journée dans l’hôtel malgré les nombreuses répliques qui nous ont fait descendre les escaliers en toute vitesse de peur que l’immeuble de supporte pas ces nombreuses sollicitations ! La plus grosse d’entre elles, en fin de soirée à tout de même atteint les 6,2 sur Richter et a surtout paru durer une éternité en commençant doucement et en augmentant progressivement !
Autant vous dire qu’avec la première réplique, on avait trouvé ça plutôt marrant, autant, après une longue journée à patienter comme ça dans l’hôtel et voir tous les gens paniqués, on en menait pas large non plus…
Dès le lendemain matin, nous étions prêts à plier bagage et quitter coût que coût cette ville, non pas pour Apo (qui était dans l’axe de ce bras de mer où se propageait toutes les répliques), mais pour l’île de Bohol à 2 heures de bateau de là, et bien plus protégé par sa position par rapport à Cébu.(http://www.enroutes.com/iza-et-gil)

Pour plus d’infos aller sur google, le seisme a eu lieu le 6 février 2012

To NEGROS

Par défaut

Ce matin levé 6 h 15, petit déjeuner, tricycle pour le port et à 8 h 45 (45 mn de retard) le bateau s’élance vers Dumaguete sur l’île de Negros (compter 2 h)

negros 006.JPG

coût du bateau 680P/pers + 11,25 P/Pers de taxes pour le port

vers negros.JPG

L’île de Negros est l’une des îles du groupe des Visayas. Située entre Cebu à l’est et Panay au nord-ouest, c’est la quatrième du pays par la superficie. Elle compte environ 3,7 millions d’habitants

negros-oriental-map.gif

L’île est divisée en deux provinces Négros Oriental et Negros Occidental. Nous visiterons principalement le Negros oriental.

negros 005.JPG

Nous logeons au Harold’s Mansion Tourist Inn 800 la double avec clim, (600 avec fan mais y’en avait pu) salle de bain, petit déjeuner inclus. L’hôtel est situé à peine à 600 m du port.

Pamilacan

Par défaut

Le 11 Mars
Ile de Panglao – Ile de Pamilacan
A 6 h 45 nous sommes dans un bus qui nous dépose après la traversée du bras de mer, à l’église place Rizal de Tagbilaran. De là nous reprenons un jeepney pour l’église de Baclayon. Le port est juste en face, il est 8 h, nous attendons Junior comme convenu.

BOHOL 006.JPG

Ce matin nous nous rendons sur l’île de Pamilacan. Pour pouvoir y aller à moindre frais, allez à l’office du tourisme de Tagbilaran, Christopher téléphonera pour vous à Junior ou à sa femme Nemesia (Mishang son petit nom) avec qui vous conviendrez d’un rendez vous au port de Baclayon pour qu’ils viennent vous chercher en bateau.

pamilacan 1 139.JPG

La traversée vous coûtera 100 P/pers au lieu de 3000 P au départ de Panglao. Voici leurs coordonnées vous pouvez le faire seul également, l’adresse est sur Lonely Planet, le téléphone 0919 7178030. Le bungalow en pension complète 750P/pers.
A 9 h nous sommes dans le bateau de Junior en compagnie d’autres habitants de l’île.

pamilacan 007.JPG

Il est venu aujourd’hui également se ravitailler en eau potable.

pamilacan 014.JPG

Le ciel est sombre et pendant la traversée nous subissons de forte pluie.

pamilacan 012.JPG
pamilacan 054.JPG

Le bateau remorque un pêcheur que le mauvais temps a poussé au grand large et pour qui il était très difficile de revenir vers l’île à la rame.

pamilacan 015.JPG
pamilacan 1 092.JPG

A 10 h nous sommes sur Pamilacan. Nemesia nous accueille et nous montre notre bungalow.

pamilacan 018.JPG

Chambre simple, grande, bien ventilée, très propre,

pamilacan 017.JPG

une salle de bain avec un wc que l’on vide à grand coup d’eau de mer, un seau et un jerrican d’eau potable (que junior a ramené de Baclayon) pour une toilette sommaire. Et il y a bien sur l’effroyable arraignée

pamilacan 1 138.JPG

Bon comme on s’en doutait, ici, c’est vraiment moche.

pamilacan 1 124.JPG
paysage moche 1.JPG

La première visite fut pour le cimetière ou les philippins prennent soin de leurs morts.

pamilacan 026.JPG

Pas de tombe enterrée, pour les familles les tombeaux se superposent.

pamilacan 027.JPG

Par contre, l’age des décès est plutôt jeune entre 50 et 60 ans.

pamilacan 055.JPG

Nous avons passé une grande partie de notre temps dans une paillote sur le bord de la plage à rêvasser, somnoler au son des vagues provenant des eaux claires et bleutées de la mer de Bohol.

pamilacan 058.JPG
pamilacan 052.JPG

Nous nous sommes délectés des couleurs que produisait le ciel chargé de nuages.
Nous devions aller aux combats de coq à 16 h mais nous nous sommes endormis pour nous réveiller qu’à la nuit tombée..
Le 12 – 13 – 14 mars
Petit déjeuner,

pamilacan 1 128.JPG

la paillote c’est notre salle à manger
snorkling le site ici regorge de coraux,

fonds marins pamilacan 009_0001.jpg
fonds marins pamilacan 011_0001.jpg
pamilacan 1 006.JPG
pamilacan 1 013.JPG

repos, lunch, repos, massage
petite balade vers le village des pêcheurs par un chemin qui traverse l’île dans sa largeur

pamilacan 1 086.JPG
pamilacan 1 102.JPG

retour par la plage de sable blanc si la marée est basse

pamilacan 1 090.JPG

ramassage de coquillages et de coraux

pamilacan 1 067.JPG

béatitude face à la mer et ses paysages toujours très moches,

paysage moche 11.JPG
paysage Moche 22.JPG

coucher du soleil. Nous ce que l’on préfère ce sont les bleues dont se teintent le ciel après le coucher du soleil

pamilacan 1 043.JPG
pamilacan 1 046.JPG

dîner, coucher.
Sur cette petite île, 280 familles y vivent. Cela représente environ 2000 personnes car en fait la moyenne d’enfants par famille c’est 6.

pamilacan 1 094.JPG

Il y a une famille qui a 16 enfants, le papa les appelle par numéro : numéro 1, numéro 2 etc. Il y a un générateur qui donne de l’électricité chaque jour de 18 h à 23 h. Il y a une école et un centre de premiers soins. Pamilacan se situe à 16 kms de Baclayon sur l’île de Bohol. Sur l’île des chiens, des chats, des vaches, des cochons, des chèvres et de nombreux coqs qui nous réveillent chaque matin à 5 h (certains en ont 50)

pamilacan 085.JPG

En 1997, le gouvernement a décidé que la pêche au requin baleine, à la raie manta étaient interdit.

pamilacan 1 131.JPG

(machoire de requin pêché il y a 2 mois) Le WWF est venu s’installé sur l’île pour vérifier la mise en application de la loi et pour permettre une reconvertion des pêcheurs. Certain comme Junior et Mishang se sont tournés vers le tourisme.

pamilacan 1 114.JPG

Certains font les balades en bateau pour les dauphins, les requins baleine, d’autres ont appris à faire les massages, ont ouvert des petites boutiques de souvenirs.

pamilacan 1 127.JPG

Le 13, François est parti à 5 h du matin à la pêche au gros.

pamilacan 1 001.JPG

(son matériel) Pas de poisson mais c’était pour lui une expérience sympa. Le midi Junior a emmené tous les résidents de ses paillotes sur son bateau pour un snorkling – pique nique.

pamilacan 1 009.JPG

C’était super.

pamilacan 108.JPG
pamilacan 111.JPG
pamilacan 131.JPG
pamilacan 147.JPG

Le soir repas de fête pour le départ de Adrian, sa femme et leur petite fille suivie d’un Karaoké.

pamilacan 1 060.JPG
pamilacan 1 063.JPG

Profitant qu’il n’avait pas de témoin (j’étais partie à la chambre) François a pris le micro pour interprêter Stairway to heaven, il a obtenu un score de 94 % (de chant bien placé) puis poursuivant sur sa lancée il a chanté en duo avec une jeune femme Allemande wind of change de Scorpion et knocking on heaven’s door de Bob Dylan,

pamilacan 1 064.JPG

Le 15 mars
Ce matin nous refaisons sous le soleil, le chemin à l’envers, Pamilacan, Baclayon, Tagbilaran.

pamilacan 1 148.JPG

Nous retournons à l’hôtel Nisa travellers hôtel et nous dégustons la douche ou l’eau coule à flot. Demain matin nous prenons un bateau pour Dumaguete, capitale de NEGROS Orientalnegros.JPG

Alona Beach

Par défaut
sortie bato 261.JPG

Aujourd’hui Tour en bateau ou je dirais, un début de matinée en bateau. Ici le paradis se paie cher 1500P/2 (environ 30 €) sans avoir la prestation d’El Nido.

sortie bato 263.JPG

Départ à 6 h – retour à 10 h. Ici pour les boat Man c’est fric fric fric. On peut les comprendre mais tous les lieux touristiques qui pratiquent cette politique ne perdurent pas. Donc na faites pas le tour, négociez avec un pêcheur uniquement l’aller – retour sur l’île de Balicasag ou en effet le site de snorkling est extraordinaire. Si non allez directement à Palawan, dans l’archipel des Bacuits, le plus beau lieu des philippines.

sortie bato 045.JPG

Bon donc départ à 6 h pour voir les dauphins.

sortie bato 154.jpg

Ils sont au rendez vous, en grands nombre,

sortie bato 076.JPG

ils sont présents toute l’année dans la mer de Bohol.

sortie bato 155.jpg

Très rapidement nous nous retrouvons comme toujours une multitude de bateaux ou le bruit des moteurs entachent la « zénitude » du moment.

daulphin 2à mettre.JPG
poisson 5 à mettre.JPG

Puis, direction l’île de Balicasag.

sortie bato 178.JPG

Le site de plongée a été classé sanctuaire marin, les récifs de coraux s’achève par une faille sous marine. Là attention, une fois arrivé sur l’île, de votre bateau vous devez prendre un bateau à rames pour vous rendre sur le site de snorkling.

poisson 11àmetrre.JPG

Notre boat man nous a redemandé 100 P que nous avons donnés alors que c’est inclus dans le prix de départ. En fait on fait confiance et on devrait mieux négocier notre prestation au départ.

sortie bato 209.JPG

Le sanctuaire est magnifique, là nous sommes vraiment dans un aquarium.

poisson 6à mettre.JPG
poisson à mettre.JPG

Des poissons multicolores, des bleus violets électriques. Nous ne sommes pas restés très longtemps, il fallait déjà partir pour la seconde île.

sortie bato 260.JPG

Superbe vision, une île d’où émerge des bras de sable blanc.

sortie bato 113.JPG

Petite balade sur la plage, dans l’eau ou des dizaines d’étoiles de mer attendent la marée haute,

sortie bato 269.JPG

quelques méduses,

sortie bato 302.JPG

des arbres, c’est magnifiquement magique.

sortie bato 102.JPG

Bon attention il est 9 h 15 et hop il faut rentrer. Et c’est là qu’on est des gentils, la sortie devait durer jusqu’à 11 h, et on a rien dit sauf à la fin, en lui a exprimé notre mécontentement…

sortie bato 295.JPG

Superbe balade, trop courte donc négocier bien votre prestation, horaires de départ, de retour, les visites.

sortie bato 329.JPG

L’après midi je farniente comme une folle alors que François fait un aller – retour Bagbilaran pour aller chercher des énormes gambas.

sortie bato 354.JPG

L’Happy Hour se fait au bord de la plage pour faire de la digression et le soir festin sur la terrasse privative. Demain matin nous partons jouer aux Robinsons sur l’île de Pamilacan donc pas d’internet pendant trois jours.

Panglao

Par défaut
panglao 025.JPG

Aujourd’hui journée bécane, tour de l’île et marché pour acheter des gambas pour notre dîner de ce soir. Notre premier arrêt est pour Hinang Danan Cave 15p/pers ensuite vous avez un guide auquel vous donner ce que vous voulez.

panglao 034.JPG

La cave a été découverte dans les années 70 c’est un lieu ou les hirondelles viennent faire leur nid, nids non ramassés pour être revendus aux Chinois.

panglao 053.JPG

Pour ceux qui connaissent les Philippines, la population est très jeune et tout ce qui est fait est fait sur le mode du jeu, de l’amusement, du rire

panglao 043.JPG

donc au début nous étions un peu réticents de prendre des poses à chaque photos puis ensuite ce fut le lâcher prise.

panglao 044.JPG
panglao 045.JPG
panglao 052.JPG

On posait exactement comme il nous demandait.

panglao 057.JPG

Désolé nous ne sommes pas réellement fous, c’est le pays qui veut ça. Allez on vous donne le secret des photos réussies 1 – 2 – 3 jump

panglao 059.JPG

Au retour ce qui n’est pas rare quand nous louons une moto, nous avons creuvé. Moi je suis rentrée en stop moto pendant que François faisait réparer le pneu.

panglao 070.JPG
panglao 071.JPG

Ensuite préparation de la marinade puis petite balade sur la plage ou un artiste sculpte une oeuvre éphémère

panglao 074.JPG

nous réservons un tour de bateau pour demain matin.

Bohol : île de Panglao

Par défaut
ANDA 136.JPG

bye bye Anda

ANDA 236.JPG
ANDA 241.JPG

Ce matin à 7 h 40, nous sommes sur la route principale d’Anda, nous attendons le bus pour Tagbilaran avec le copain chien de François.

ANDA 231.JPG

L’attente se fait près d’une petite boutique

ANDA 240.JPG

En fait comme il n’y a pas de bus à 8 h mais un van, nous prenons un taxi collectif 30P/pers pour Guindulman – 25 mn puis un bus pour Tagbilaran.

ANDA 246.JPG

Nous avons un chauffeur speedos, nous mettrons 2 h pour atteindre la capitale de Bohol.

ANDA 244.JPG

Nous traversons des villages au nom hyspano-mexicain : San José, Sevilla, Carmen, San Miguel. Tout nous fait penser à ces cultures sauf la bouffe qui est franchement Américaine hyper calorique. Au bus tand, à 11 h nous prenons un jeepney qui part en ville faire le plein de clients. A 11h 30 nous partons pour l’île de Panglao, nous sommes 34 rien qu’à l’intérieur du jeepney

ANDA 252.JPG
panglao beach.JPG

A 12 h 30 nous sommes dans le village d’Aluna, notre nouveau « Paradis »,

panglao 003.JPG

nous logeons au Citadel 650p la simple 1/2,

ANDA 255.JPG

petite chambre mais magnifique maison.

panglao 002.JPG
panglao 023.JPG

Ces magnifiques maisons, comme les resorts à Anda, sont l’oeuvres d’étrangers (Allemands, Suisses, Français, Australiens, Américains) mariés à des Philippines

panglao 001.JPG

Nous avons même un cuisine et une terrasse pour prendre notre petit déjeuner ou autres,

ANDA 253.JPG

Nouveau « paradis » le matin

BOHOL 002.JPG

qui se transforme en m’as tu vu l’après midi

panglao 011.JPG
panglao 024.JPG
panglao 025.JPG

Vous remarquerez qu’il n’y a que des hommes.