Archives Mensuelles: avril 2010

Il y a 20 ans et The end in 2010

Par défaut

Notre voyage 2010 s’achève, en voici un petit bilan.

wat 001.jpg

La Thaïlande ou plus précisément Kao San Road, c’est la fête ou tout peut se côtoyer : les gens qui font la manche, les gens qui s’écroulent dans la rue, ceux qui gerberont dans leur piaule à 3 h du mat, les minettes en robe du soir ou en mini-mini, les lady’s boys, les babos, les tatoués, des jeunes, des vieux, des familles.. Tous sont là pour la fête et l’alcool coule à flot.

Ici c’est l’ambiance festive que j’aime, tout est démesuré, Bangkok est un temple de la consommation à outrance.

last 002.jpg
last 014.jpg

last 006.jpg

La Malaisie péninsulaire, c’est surtout les gens que j’ai adorés. Différentes cultures, différentes religions, tous se côtoient dans une certaine harmonie. Le niveau de vie est élevé, il est simple d’y voyager. Mes coups de cœurs sont pour Penang et ses nuits musicales, Malacca, la ville musée, la guiness et bien sur notre rencontre 20 ans après avec notre petite famille de Marang.

malacca 6 087.jpg
penang 4 025.jpg
cherating 1 011.jpg
mersing - tioman 011.jpg

Le Bornéo Malaisien, il y a beaucoup encore à faire et à découvrir. Je pensais vivre l’aventure dans une jungle épaisse avec les tribus Orang Asli  mais j’ai découvert un Bornéo riche et moderne. Les gens – des Malaisiens – donc d’une extrême gentillesse et très amicaux. Toujours un bonjour, une attention. Ce qui a été LA découverte à Bornéo ceux sont les balades exténuantes dans la jungle dues à la chaleur et au fort taux d’humidité dans l’air. Si vous pouvez partez à Bako National Parc, à la découverte des plantes carnivores et des nasiques.

Bako national parc 248.jpg
Bako national parc 223.jpg
Bako national parc 257.jpg

Bali, je passe, je n’ai accroché avec personne mis à  part une petite famille à Padangbai, le légendaire sourire d’accueil balinais a complètement disparu dans les endroits très touristiques et c’est en scooter en s’arrêtant au milieu de nulle part  que le voyage peut encore avoir lieu. Par contre coté artisanat, chapeau bas, ce sont toujours les meilleurs.
LA découverte en Indonésie fut pour Gili Trawangan (Lombok). Une île de farniente de toute beauté où l’on peut snorkler en bord de plage qui allie coins paisibles et coins festifs.

fin gili 048.jpg
fin gili 040.jpg

LE COUP DE CŒUR DU VOYAGE ce sont les Philippines. Là nous avons réellement voyager au milieu des locaux dans des véhicules bizarres en absorbant un maximum de poussière mais c’était vraiment un régal : des gens accueillants, de cœur, vivant pour la plupart précairement, une communication aisée puisqu’ils parlent tous anglais, des paysages à couper le souffle, un tourisme balbutiant de grande qualité, les barbecue sur les îles paradisiaques. ON A ADORE.

Batad 046.jpg

El nido 106.jpg

El nido tour B 122.jpg

Comme il y a 20 ans notre voyage 2010 se termine par Bangkok. Photo d’août 1990

Numériser0076.jpg
photo avril 2010

last 043.jpg

 

 

Aujourd’hui à 11 h 30, nous serons de retour en France. Merci à tous de nous avoir suivi.

 

Je vous donne rendez vous fin décembre 2010 pour vous compter notre nouveau périple. Nous partons le 31 décembre à Sri lanka, le pays que nous avons visité il y a 25 ans juste un mois avant notre mariage. Puis nous retournerons en Inde : GOA, Hampi pour rendre visite à Karishma, Delhi, le Rajasthan, Agra et Benares. Nous terminerons notre voyage par le Népal et un trek dans le Khumbu avec certains membres de notre famille et des amis.

Si vous souhaitez continuer à voyager voici l’adresse d’un blog d’un petit couple sympa (jeune) que nous avons rencontré aux Philippines.

http://anouslabaroude.blogs-de-voyage.fr/

Publicités

La vie de BOUDDHA

Par défaut

Synthèse de l’écrit de Didier Férat Lonely Planet
Bouddha signifie « l’Eveillé », son nom de naissance est Siddharta Gautama, il est né à Lumbini au Népal.
Son existence est découpée en scènes souvent reproduites dans les temples.

penang 2 019BI.JPG

La prémonition
Avant son arrivée sur terre, bouddha séjournait dans le paradis de Tusita. Sa mère, la reine Maya eut une prémonition de sa naissance et rêva qu’il entrait en elle, assis sur un éléphant blanc venant du ciel.
La naissance
Siddharta naquit vers 560 av.J-C dans le parc de Lumbini (situé alors en Inde), sur els versants de l’Himalaya. Appuyée sur une branche de figuier, la reine vit sortir l’enfant de sa manche droite, sans qu’elle éprouve aucune souffrance. Il effectua ses premiers pas en marchant sur 7 lotus. Dans le ciel, 9 dragons le réchauffèrent de leur souffle.

wat 036.jpg

Les années de Jeunesse
La mère de Siddharta mourut une semaine après sa naissance. Il fut élevé par sa tante, Mahaprajapati. Issu du clan des Sakya (seconde caste après les Brahmane), son père, le roi de Shuddhodana, règnait sur l a ville de Kapilavastu. Il tint à préserver son fils de toute vision de la souffrance humaine. Confiné dans son palais, Siddharta fit rapidement preuve de grande intelligence et développa des qualités extraordinaires. Il épousa sa cousine, Yashodara.
La révélation
A 29 ans, Siddhartha se rendit compte que la réalité du monde lui était cachée. En sortant du palais il fit 4 rencontres décisives : celles d’un malade, d’un mort et d’un mendiant, figures de la souffrance humaine, puis celle d’un moine mendiant, qui lui fit entrevoir la voie à suivre.
Apprenant que son épouse venait de mettre au monde’ un fils digne d’assurer la lignée royale, le prince décida de s’enfuir du palais pour choisir l’ascèse. Accompagné de son fidèle écuyer, Chandaka, il enfourcha son cheval blanc, Kanthaka, et gagna la forêt. Là, il échangea ses habits contre un vêtement d’écorce et renvoya son valet et son cheval, qui mourut de chagrin.
La période Brahmanique
Durant 7 ans, Siddhartha, vécut auprès des brahmanes, prêtres pratiquant le jeûne et la mortification. En inde, les brahmanes étaient les représentants de l’hindouisme, détenteurs du « savoir » (les védas). Ils dormaient sur un lit de ronces et se nourrissaient peu. A bout de force, Siddharta comprit que cette voie était sans issue, tout comme celle de la luxure et du désir, qu’il avait suivie dans sa jeunesse. Il prit conscience de l’importance de la Voie Moyenne.
L’Illumination
Siddhartha prit place sous l’arbre de la connaissance, un figuier, et commença à méditer afin d’atteindre la vérité absolue, « l’illumination ». Furieux de le voir ainsi s’échapper ainsi de son monde, Mara, le dieu du Péché et de la Mort, lança son armée contre lui. Après sa défaite, il envoya ses filles pour tenter de le séduire. En vain : Siddhartha les transforma en vieilles femmes.
Au terme de cette période méditative, Siddhartha parvint à la connaissance des Quatres vérités universelles : la souffrance de l’homme, l’origine de cette souffrance, la suppression de cette souffrance et le moyen de parvenir à cette suppression. Il était devenu Bouddha, « l’illuminé », « l’éveillé ».
Le discours de Bénarès
Pour répondre à ce souhait, bouddha prit le chemin de Bénarès où dans le parc des Gazelles, il délivra pour la première fois sa parole : il faut supprimer le désir pour supprimer la souffrance, et la Voie Moyenne permet d’échapper à la vie charnelle, cause de cette souffrance, mais aussi à son extrême, la vie ascétique. Il fit tourner la roue de la loi devant 5 moines, anciens témoins de son ascèse qui s’étaient détournés de lui quand il avait renoncé aux privations. Ils adhérèrent à ses paroles et constituèrent le premier ordre bouddhiste.
Ainsi furent fondés els 3 éléments sacrés du bouddhisme : le Bouddha, sa doctrine (dharma) et la communauté (sangha).
Bouddha consacra le reste de sa vie à convertir les êtres humains qui croisèrent son chemin, parmi lesquels son fils, Rahula.
La mort et le nirvana
Bouddha mourut à l’âge de 80 ans, entouré de ses disciples. Il leur demanda de ne pas pleurer et de penser à sa doctrine, selon laquelle tout ce qui naît meurt, et les exhorta à suivre ses conseils pour atteindre l’éveil. Il s’éleva petit à petit et atteignit alors le nirvana, un état qui marque la fin du cycle des réincarnations. Son corps fut alors brûlé et ses restes, conservés dans des stupas.

Environ 95 % de la population thaïlandaise pratique le bouddhisme.
4 % sont adeptes de l’islam, 0,5 % des tribus montagnardes sont chrétiens et 0,5 % sont adeptes de Confucius, du taoïsme, de l’hindouisme.

wat 086.jpg

 

penang 2 020BIS.JPG

 

Balade dans un Wat

Par défaut

WAT PHRA KEO et le GRAND PALAIS : Pour s’y rendre 20 mn à pied de Kao san ou en bateau descendre à la station N° 9 Tha Chang. Portez pantalon long ou jupe longue, pas de T. shirt décolleté.

wat 023.jpg
A l’intérieur d’une enceinte, ceinturé par un mur long de 1900 m,  se trouvent le grand palais (ancienne résidence royale), le Wat Phra Keo ou Kaew, le temple du Bouddha d’émeraude, et d’autres temples et édifices.
wat 053.jpg
wat 091.jpg
L’ensemble des appartements royaux du Grand Palais (dont une petite partie est ouverte au public) et la chapelle royale du Wat Phra Keo, la plus sacrée de Thaïlande sont une merveille typique des trésors de l’Orient.
wat 069.jpg
wat 073.jpg

Le bouddha d’Emeaude occupe une part importante dans le bouddhiste thai. Il est de couleur verte et de petite taille 75 cm. Il fut longtemps considéré comme un bouddha ordinaire jusqu’à sa redécouverte au XVème siècle où à Chiang Rai, lors d’une chute la statue apparue sous une couche de plâtre couverte de feuilles d’or (pratique courante pour protéger les bouddhas des voleurs). Après des séjours dans les plus grands temples du nord de la Thaïlande, il tomba entre les main d’envahisseurs Laotiens au XVIè. 200 ans plus tard le roit Taksin de Thaïlande, vainqueur des Laotiens retrouva le bouddha et le rapporta à Thonburi. Lorsque Bangkok devint la capitale on installa le bouddha d’émeraude dans un des plus prestigieux temples du pays le Wat Phra Kaew.

Le bouddha d’émeraude trône sur un autel surélevé entouré d’autres bouddha, on ne peut le photographier. Il est drapé d’un vêtement doré. Au début de chaque saison (chaude, froide ou pluvieuse), le roi en personne change les vêements de la statue au cours d’une cérémonie officielle » (LP –  2008)

wat 037.jpg
wat 051.jpg

wat 050.jpg
wat 049.jpg
Le Wat Phra Keo fut bâti peu après la fondation de Bangkok en tant que capitale du royaume en 1782. Il comprend un ensemble de constructions dorées à la feuille, recouvertes de tuiles de couleurs incrustées de miroirs. Les gardiens du temple sont des statues de géants, les yakshas (chargés de garder l’entrée du temple et d’en éloigner les esprits du mal) et les kinnaris (personnages élégants, mi-femmes, mi-oiseaux), les apsari (nymphes célestes qui dansent pour le plaisir des dieux) ainsi que d’autres personnages mythologiques.
wat 114.jpg
wat 017.jpg

wat 031.jpg
wat 107.jpg
wat 060.jpg
wat 059.jpg
wat 131.jpg
On trouve aussi un modèle du temple d’Angkor
, construit à une époque où la Thaïlande contrôlait encore la majeure partie du Cambodge.

wat 039.jpg

Le tout est dans un jardin paysagé avec de nombreux bonzaï.

wat 095.jpg

wat 097.jpg

wat 138.jpg

Les murs intérieurs de l’enceinte sont ornés des fresques du Ramakian, version Thai de l’épopée indienne du Ramayana).

wat 104.jpg
wat 113.jpg

wat 146.jpg

Retour à Bangkok

Par défaut
Départ de kOH TAO le 21 avril à 15 H, il faut 3 h de bateau pour rejoindre le port de Champung. A 19 h 30 nous sommes dans un super bus VIP climatisé, et au lieu d’arriver à Bangkok à 6 h du matin comme annoncé par les agences c’est à 2 h 45 que le bus nous largue dans la rue de démocraty monument. Au New Joe sympa, la personne a l’accueil nous donne une chambre et ne nous fait pas payer cette fin de nuit.
fin ko tao 011.jpg
article de Presse en date du 22 avril

Jets de bouteille, de cailloux, billes tirées au lance-pierre : ce n’est pas l’émeute urbaine, mais la tension a monté d’un cran à Bangkok. Tandis que les forces de sécurité continuent de renforcer leurs positions autour du quartier occupé par les « chemises rouges », les violences survenues dans la nuit de mercredi 21 à jeudi 22 avril sont cette fois dues à des activistes pro-gouvernementaux.

Au carrefour de Silom, l’armée et la police se sont déployées ces derniers jours afin d’empêcher les « rouges » d’étendre leur périmètre à tout le quartier financier, alors qu’ils occupent Ratchaprasong, cœur commercial de la capitale thaïlandaise. De leur côté, les protestataires ont érigé une barricade de jardinières en béton, de pneus et de roseaux affûtés. Derrière la barricade, ils ont constitué des stocks de pierres. Le face-à-face et le statu quo duraient ainsi depuis trois jours. Tandis que Ratchaprasong a pris des allures de forteresse assiégée, Silom continuait, malgré le déploiement militaire, à vivre normalement, avec ses embouteillages, ses employés de bureau agités, ses étudiants se ruant au McDonald’s ou au Starbucks….  (voir photos prises sur les lieux en bas de page)

……..Le gouvernement continue à offrir aux « rouges », qui manifestent depuis le 14 mars, un retour sous conditions à la table de négociations, promettant dans le même temps une intervention militaire rapide. Les chefs des « rouges », de leur côté, se contredisent, certains se disant maintenant ouverts à une solution politique, d’autres affirmant être prêts à mourir sur les barricades.

Les « rouges », partisans de l’ex-premier ministre Thaksin Shinawatra et activistes démocrates, réclament le départ du chef du gouvernement, Abhisit Vejjajiva, et la tenue immédiate d’élections parlementaires.

Rémy Ourdan

fin ko tao 014.jpg
Voici les dernières nouvelles de la Révolution Rouge. Alors que nous pensions que cela durerait encore des semaines, plus aucun manifestant sur Ratchadamnoen Klang et autour du Democraty Monument. Plus de podium, plus de barnum, plus aucune trace de ce qui s’est passé il y a 15 jours.
fin ko tao 015.jpg

La rue (ci-dessus) où étaient les chars a été nettoyée, chaque monument a été repeint. Personne ne porte de chemise rouge, pas un drapeau qui s’agite.

fin ko tao 016.jpg

Dès que vous quittez Bangkok, aucune manifestation. Comme l’an dernier les Thailandais n’adhèrent pas au mouvement rouge, personne ne souhaite le retour de Thaksin. Comme nous l’avons lu dans différents articles, la population prétend que les manifestants sont payés à la journée non pas 500 baths mais 1000 Baths. Il est vrai que je me souviens d’avoir vu des queues de manifestants vers une table où il n’y avait pas de distribution de repas mais je n’ai pas eu la curiosité de voir ce qu’ils faisaient ou attendaient.

Interlude :

fin bangkok 005.jpg

« Le monument de la démocratie a été érigé en 1932 pour commémorer le passage de la monarchie absolue à la monarchie constitutionnelle. Il est l’œuvre de Corrado Feroci, artiste italien qui enterra également 75 boulets de canon au pied du monument pour symboliser l’année 2475 de l’ère bouddhiste (1932). Avant d’immigrer en Thaïlande et de devenir le père de l’art moderne thaïlandais, Feroci dessinait des édifices pour le dictateur Benito Mussolini. Democraty monument, depuis 1992 et les journées d’action antimilitariste et pro démocratique, est désormais le lieu favori des manifestations. » (Lonely Planet 1998).

fin ko tao 024.jpg
Comme c’est la journée Shopping nous sommes allés aux quartiers des affaires et des grands magasins. Surprise, des barricades sont encore présentes mais il y a un nombre infime de manifestants.
fin ko tao 025.jpg
fin ko tao 021.jpg

C’est le dernier lieu de résistance et d’un moment à l’autre, l’armée doit intervenir pour déloger le dernier bastion de résistants.

fin ko tao 031.jpg

Koh Tao The End

Par défaut
Koh Tao 2 001.jpg
Sur Koh Tao il y a le tri selectif, ils trient et après on ne sait pas trop comment cela se passe, car c’est des quantités énormes de tout qu’il faut ramener sur le continent. Ce qui est étonnant c’est que le tas de bouteilles d’eau dépasse le tas de bouteilles de bière.
Koh Tao 2 002.jpg
Nous avons loué un scooter 150 baths les 24 h. Difficile de silloner l’île puisqu’il n’y a pas trop de route mis à part une route principale qui va du nord au sud et vice versa. Au nord nous sommes allés au Dusit Bancha Resort, un resort qui vous autorise à déambuler dans leur immense hotel jusqu’au point de vue sur l’île de Nang Yuan.
 Koh Tao 2 006.jpg
Koh Tao 2 012.jpg
Koh Tao 2 015.jpg
Cela nous a permis aussi de voir qu’il est préférable de loger près de Mae Haad village, surtout si vous n’êtes pas motorisé. En sortant du ferry, prendre la voie qui se situe entre le Café del Sol (très bel et bon endroit pour le petit déj) et la boutique Jamahkiri. Là se trouve de nombreux logements, vous pouvez remonter jusqu’au phoenix divers (qui se situe à gauche de la pancarte bleue Koh Tao Real Estate sur la carte qui suit).
Koh Tao 2 060.jpg
Il y a de bons bars le soir pour admirer le coucher du soleil et boire une Pina Colada.

Koh Tao 2 024.jpg

Koh Tao 2 031.jpg
Koh Tao 2 036.jpg

Ce qui est le plus beau ce n’est pas le coucher du soleil en lui-même, c’est l’après. Le ciel se teinte de rouge, de jaune et il redevient bleu.

Koh Tao 2 042.jpg
Koh Tao ce fut aussi une journée de snorkling autour de l’île. Nous avions choisi de le faire en long tail boat 550 Bts mais comme nous n’étions que deux dans ce choix, nous avons rejoins le groupe des 650 baths et leur bateau confort.

Koh Tao 2 047.jpg

Des 5 endroits j’ai préféré leam thain et ses coraux incroyables. Les poissons grâce au morceau de pain que nous tenions dans la main, venaient par centaines autour de nous. Le tour se termine par l’île de Nangyuan. Si vous y allez vous devez repayer 100 Baths car c’est une île privée et vous y restez 3 h. Malgré l’insistance des accompagnateurs pour que vous visitiez l’île, vous pouvez aussi rester sur le bateau et profiter du snorkling au lieu dit le jardin japonais. 3 h sur ce dernier site c’est un peu long alors que d’autres auraient mérité qu’on s’y attarde.
Koh Tao 2 056.jpg

Koh Tao se termine aujourd’hui. Nous reprenons le bateau de 14 h 45 direction Champung puis un bus de nuit pour Bankgok, le tout pour 700 baths.

fin ko tao 004.jpg

Coup de gueule

Français qui voyagez pour 15 jours, 3 semaines de Vacances STOP à vos remarques déplacées auprès de ceux qui contestent  les prix pratiqués. Il y a une grande différence entre le touriste en vacances qui dépense
sans compter et le voyageur qui connaît les prix et  qui refuse les prix prohibitifs auxquels on arrive désormais dans certains endroits d’Asie. Si vous continuez à être béni oui oui pour tous les prix, plus aucun routard ne pourra voyager. Alors quand vous nous dites « cela ne fait que 5 euros, en France 5 euros ce n’est rien ». Oui en effet mais la France c’est la France et l’Asie c’est l’Asie. Vous venez en vacances en consommateur d’un voyage complètement organisé. 200 Baths pour un taxi qui parcourt 1, 5 kms c’est 200 baths d’un bus qui parcourt 200 kms. A Koh Tao j’ai vu de vrais routards qui n’ont pas mis les 200 baths pour le taxi, ils se sont rendu à pied, en plein soleil jusqu’aux plage du sud de l’île. Les prix  grimpent à cause de ces voyageurs de luxe qui jouent au cool en laissant grimper les prix car quoiqu’il arrive c’est moins cher qu’en France ou qu’en Europe. Faites attention car un jour peut être, ce luxe vous sera interdit tellement les prix auront grimpé.

Donc si vous, vous voulez payer le prix fort, faites le, et laissez les autres négocier leur tarif. Quoi qu’il arrive c’est le chauffeur de taxi qui décidera et sur ce coup il nous a bien pris à 100 baths à deux et non pas à 100 baths chacun.

fin ko tao 006.jpg

Il y a 20 ans la thailande

Par défaut

Voici il y a 20 ans voici se que nous pensions de la Thailande

C’est très dur d’écrire sur la Thaïlande et l’écriture correspond bien, parfois, aux émotions offertes par un pays. Pour la Thaïlande aucune émotion, il n’y a rien à dire, rien à écrire. Nous avons eu beaucoup de mal à quitter l’Inde, surtout après Calcutta, mais le voyage devait continuer. Nous avons adoré Calcutta, une ville qui représente l’Inde dans sa globalité, donc notre arrivée à Bangkok fut des plus déroutante. Ho pas le 1er jour. On en prends plein les yeux, tout est clean, belles voitures, climatisation, chaînes stéréos derniers modèles, autoroutes très larges, embouteillage, MC Donald, une multitude de magasins, des néons, des enseignes lumineuses à perte de vue. Dans les rues, Tchirts, slips, chaussettes Lacoste, pantalons Tchirts Benetton, Tchirts Yves St Laurent, Chanel, des montres Rollex et des Touristes. Effervescence d’une grande ville.

Numériser0001.jpg

Le 2ème jour est déjà plus dur, la « déprime ». Nous avons eu l’impression d’être rentrés en France. Les gens sont tous habillés à l’occidental. Nous sommes revenus dans un pays de surconsommation excessive, pas de dépaysement. Tout ceci aurait eu moins d’importance si les gens étaient différents, chaleureux, accueillants, souriants comme les Népalais ou les Indiens. Ici c’est aussi boulot, dodo, pas de contacts, la même indifférence qu’affichent les Français vis à vis des Touristes en France. Pas d’échange, pas de communication, chacun vit l’un à coté de l’autre et se supporte. De plus malgré l’invasion touristique qui dure depuis 20 ans, aucun Thaï (sauf ceux des agences touristiques) ne parle anglais sous prétexte que leur langue est déjà bien trop compliquée. Et le fameux sourire thaïlandais j’ai bien peur qu’il ne soit plus que légendaire, il est désormais devenu le sourire Baths ou dollars. Nous avons rencontré tant de personnes durant notre voyage qui nous ventaient la Thaïlande, que nous ne comprenons pas pourquoi personne nous a crié cette différence

Numériser0054.jpg

La Thaïlande,

il est vrai doit être un pays très apprécié par les groupes de Touristes qui y viennent 10 à 15 jours car tout est très bien organisé pour les Touristes. Tout y est même complètement canalisé aucune place pour l’aventure ou la découverte. Sans être totalement négative, nous avons visité de magnifiques temples bouddhistes, les paysages on ne peut dire qu’ils sont grandioses car nous sommes en été en période de grande sécheresse, et ils manquent  donc de verdure. Depuis 1 mois que nous sommes ici nous avons essayé de trouver l’endroit qui nos ferait changer d’avis et bien depuis 2 jours nous l’avons une toute petite ville, une rue principale, peu de touristes, des gens souriants et sympas, et la campagne. D’ici 10 – 15 j nous partirons pour l’Indonésie. Notre retour en France se fait de Bangkok, nous testerons les plages du sud de la Thaïlande en Août

 

Nous avons effectué un Treck de 4 jours dans la Jungle Thaïlandaise, Trekking organisé bien sur afin de sortir des grandes vills et d’avoir un autre regard sur ce pays.  Chaque soir nous dormions dans des Tribus différentes parmi les fumeurs d’opium. Pays de contradiction car ici pourrissent dans les prisons, Thaïlandais et étrangers arrêtés pour détention de drogue, alors qu’avec la Birmanie et le Laos c’est encore un des premiers parmis les grands pays producteurs d’opium. Pays aussi ou un couple est passible de prison si dans la rue ils ont un élan l’un vers l’autre un peu plus poussé que de se tenir la main, alors que des fillettes sont achetées dans les Tribus pour leur très grande valeur marchande = leur jeunesse et surtout leur virginité qu’elles retrouveront 4 ou 5  fois. Enfin ici sur le sexe il y a pas mal à dire. Allez à bientôt.   Edith

 

Numériser0039.jpg

Koh Tao

Par défaut
koh tao 002.jpg
Depuis hier , nous sommes sur l’île de Koh Tao, réputée pour ses sites de plongées. Nous avons pris le bateau de 12 h 30 et de nombreuses poussières  toujours avec la compagnie Songserm, arrivée à 14 h 30 à Kho Tao. 
koh tao 003.jpg
koh tao 004.jpg

De la nous avons pris un taxi bémo 50 baths/pers pour le sud de lîle et la baie de Chalok Ban Khao. Nous logeons au Big fish dive resort 500 Bts la nuit.
koh tao 005.jpg
Belle grande chambre avec une terrasse dans une villa en dur (si vous préférez un bungalow c’est 700 bts). La logeuse est bof. Par contre la terasse s’est bien pour l’apéro et hier soir nous avons craqué pour une petite bouteille de smirnoff. 
Le cadre est sympa mais ici tout est fait pour les divers (plongeurs).
dive.gif
Un peu d’infos sur l’île prises sur le site guidethailande.com
Koh Tao, signifiant l’île Tortue. Cette petite île tropicale l’une des meilleures zones de plongée marine de Thaïlande. Les plages magnifiques sont bordées de palmiers. Son nom vient du fait que les eaux regorgeaient autrefois de tortues de mer.

koh tao 006.jpg

D’une superficie d’un peu moins de 21 km², Koh Tao est située à environ 70 km à l’Est de la côte entre Suratthani et Chumphon, dans le Golfe de Thaïlande.
Longtemps inhabitée, l’île fut visitée en 1899 par le roi Chulalongkorn (Rama V), qui y laissa son insigne sur un rocher à la baie Jor Por Ror près de la plage Sairee.
En 1933, l’île fut utilisée comme prison politique, à cause de sa distance de la terre continentale. En 1947, le premier ministre Khun A Paiwong plaida et reçu la grâce de tous les prisonniers de l’île. Celle-ci fut abandonnée encore une fois. Mais pas pour longtemps : la même année, deux frères jumeaux atteignirent Koh Tao à partir de l’île Koh Phangan. A l’époque, la traversée en bateau à voile étant longue et dangereuse.
Il fallait plus de 12 heures pour venir de Koh Phangan, qui était juste à 45 km. D’autres pionniers arrivèrent, et s’établir sur la plage Sairee. Des familles s’y installèrent et commencèrent à cultiver le sol fertile.
Cette première génération vivait une vie simple de collecte de noix de coco, de pêche, et de la plantation de légumes. Malgré les difficultés, la population s’accrut.

koh tao 009.jpg

Il y a 20 ans, les premiers visiteurs arrivent de Koh Phangan. Les rumeurs sur la beauté intacte de l’île se répandirent, surtout concernant sa vie marine et ses récifs coralliens. Depuis, le nombre de touristes s’est accrut progressivement, jusqu’à 400 par jour en 2006.
Koh Tao est rapidement devenu l’un des sites majeur de plongée en Thaïlande, et les affaires locales ont évolué pour s’adapter aux besoins de cette nouvelle clientèle.
Aujourd’hui, l’île reste peu développée, avec beaucoup de sentiers, les routes étant encore souvent en construction.

Ile de Koh Phangan

Par défaut
ki phangam.gif

Koh Pha Ngan est situé à l’intérieur du golfe de Thaïlande, c’est la cinquième plus grande île de Thaïlande avec une superficie de 191 km². Elle fait partie de la province de Surat Thani dont la ville se situe à une centaine de kilomètres à l’Ouest, sur le continent. L’île la plus proche est Koh Samui au Sud (environ à 20 km) et Koh Tao au Nord ( environ 65 km). Elle se situe à 744 Kms de Bangkok.

kho phangan1 004.jpg

Koh Phangan, avis d’un blogger

Phangan Island, Thaïlande le 18/03/2010

 

Koh Pha Ngan, île des toutes les débauches, rendez-vous des alcooliques du monde entier. Qui n’a pas entendu parler de la célèbre Full Moon Party ? (Même si vous ne le savez pas, faites semblant de le savoir pour ne pas passer pour de gros ringards). Depuis 1988 et un simple anniversaire bien arrosé entre copains dans un des bungalows de la plage Rin Nok, la full moon party réunit tous les mois entre 8000 et 30000 personnes. Ca en fait de la viande saoule. 78% de ces assoiffés de buckets (petit seau rempli d’alcool) sont évidement des touristes, 99,7% de ces touristes terminent ivres morts, 63% des hommes finissent leur soirée dans les bras d’une autre viande saoule, 28% de ces viandes saoules sont des thaïlandaises et il s’avère le lendemain que 43% de ces thaïlandaises sont en  fait des thaïlandais…  Il est trop tard pour être pessimiste, le mal est fait. Pour gérer les débordements de cette jeunesse décadente, Kho Pha Ngan est l’ile avec le plus d’hôpitaux au m². Il y a même un hôpital sur la plage de la Full moon pour accueillir les consommateurs de champignons, d’acides et autres hallucinogènes. Ils devraient vendre les vidéos de surveillance. La popularité de cette beuverie collective a fait des petits et on peut également perdre quelques neurones à la half moon party qui a lieu sur une autre plage et à la black moon party qui se passe dans la jungle. Etant présents pour la black moon, nous n’y sommes finalement pas allés après avoir discuté avec d’autres noctambules rentrés déçus par un supermarché de l’ecstasy et une mauvaise ambiance. Du coup, nous n’avons pas perdu notre temps et nous avons profité des bars de la plage et de ses rafraichissants buckets. La prochaine fois, on reviendra pour la Full moon.

kho phangan1 012.jpg

Pour nous Koh phangan a été synonyme de belles balades en scooter, d’une mer difficile à nager par ses eaux peu profondes en bord de plage, des fonds rocheux ou vaseux. En effet l’eau est tellement chaude que des algues s’y développent. Nous avons parcourou tout l’ouest de l’ïle, de Mae Bay (horse island sur la carte) à Laem Hat Rin, l’endroit des full moon party. Alors nous, on est pas couillu, nous sommes arrivés le 14 Avril alors que la fête de la Black Moon était le 13, nous partons demain pour koh Tao et nous louperons la half Moon du 21 avril. Il faut suivre. En fait ici, on fête la pleine lune, les deux demi-lune et la lune noire…

kho phangan1 011.jpg
et non ce n’est toujours pas notre hôtel
kho phangan 006.jpg
un petit massage face à la mer, c’est pas moi non plus
kO PHANGAN (32).jpg
Pour bien profiter de Koh Phangan, louez un scooter dès votre arrivée à Thong Sala, route face à la jetée. La location coûte 150 baths par jour. Les routes sont bonnes, de très grandes montées et de très grandes et très longues descentes. L’intérieur de l’île est formé de reliefs couverts de jungle.
Ensuite, sillonner l’île vous n’aurez que l’embarras du choix pour trouver un logement. Pour une location au mois, très nombreuses ici, compter 6000 à 7000 baths pour une maison.
L’endroit où nous logions à Ao Sri Tanu, le Nice Sea Resort est un très bel endroit, calme, un peu vaseux pour se baigner et pour se restaurer nous sommes venus à Thong Sala midi et soir.

Koh Phangan

Par défaut
Sonkran 023.jpg
Sonkran 002.jpg

Le 13 avril nous avons quitté  Bangkok et le Sangkron festival pour l’île de Koh Phangan.

Départ de la Guest House à 17 h 50, le bus est juste près du fleuve. Départ de Bangkok, après avoir récupéré des voyageurs à la gare, vers 19 h 30.

Si vous allez à Koh Tao, le bus vous déposera à Chumphon vers 2h 30, il faut ensuite attendre le premier bateau à 7 h.

Pour nous, arrivée à Suratthani à 5 h 15, puis c’est l’attente. On reprend un autre bus pour le port de Donsak à 7 h 30 – Encore 1 h de bus puis de nouveau l’attente. On prend le bateau de 9 h 50 et on arrive enfin à Kho Phangan à 12 h 30. On débarque au village de Thongsala.
Sonkran 031.jpg

De là, nous prenons un bémo taxi (100 baths/pers) pour la plage de Ao Sritanu. Après multe recherches nous logeons au Nice Sea Resort 400 baths le bungalow, fan, SdeB, hyper clean, balcon avec hamac. Les bungalows en durs coûtent 1000 baths (un peu moins de 25 euros) c’est donné vu le cadre, avec clim, réfrigérateur, une plage de sable blanc, la mer, le coucher du soleil, j’en connais qui serait heureux ici les doigts de pieds en éventail.. Allez voici quelques photos.

Sonkran 045.jpg
kho phangan 001.jpg
Sonkran 044.jpg
kho phangan 003.jpg
Sonkran 070.jpg