Archives Mensuelles: novembre 2009

Il y a 20 ans – 2 –

Par défaut
darjeeling.png
Numériser0004.jpg

Darjeeling le 13 Nov 89

Voilà, le Népal c’est fini (pour89). Nous avons pris le bus via Darjeeling le 10 Nov à 16 h 30. il nous a fallu 3 bus, 1 jeep, 25 h de trajet, 36 h sans dormir, 30 h sans manger pour y arriver. La région de Darjeeling est magnifique, très verdoyante. Des collines à perte de vue qui avoisines les 2000 à 2600 m. Un panorama magnifique sur les sommets de l’Himalaya, et bien sur les plantations de thé. De Darjeeling on ne connaissait que le thé mais c’est en fait une ville de 60.000 hab, célèbre station très fréquentée par les indiens les plus riches qui  viennent y passer leurs vacances. C’est une ville ou l’on côtoie dans le bas, une partie très pauvre et très sale, et dans le haut le must de l’inde. Les enfants sont tous scolarisés et parlent Anglais entre eux et les adultes également.

 

18 novembre 89

Cher Patrick

Je prends le stylo, assise face au Gange pour te donner mes premières impressions sur l’Inde, ce que tu dois attendre avec hâte. François est en contrebas entouré de 3 enfants qui lui montrent des photos du Népal et de Varanasi, tout en essayant de lui vendre 1 rps la photo.

Nous avons débuté l’Inde par Darjeeling. Je crois que c’est le must de l’Inde. La ville se divise en deux une partie « pauvre » ou grouille une faune indienne très diverse puisqu’il y a des Népalais, des Tibétains, des Assanais, des habitants du Sikim. Cette partie s’appelle le bazar c’est là qu’il y a toutes les chops, marchands de fruits, barbiers, tailleurs … Le haut de Darjeeling c’est les grandes maisons, les hôtels, les restaurants, les balades en poney, le CALME, la croisette ou se promènent les Indiens riches en vacances. Alors là je peux dire le choc de l’Inde je ne l’ai pas eu.

Je regarde François, il a tellement maigri que l’on dirait un adolescent de 19 ans. Depuis que nous sommes en Inde coté bouffe, c’est pas la joie surtout à Varanasi, j’expliquerai ensuite pourquoi, et on ne pense qu’à notre bouffe bien française les yaourts, les fruits, le steak et les frittes. Vivement l’inde du sud et surtout la Thaïlande.

varanasi.jpg

Pour aller à Varanasi, je passerai l’épisode du train car tu connais (les mendiants sur le quai, les mendiants dans le train), le monde partout. Près de 28 H de voyage pour y arriver. De la gare à Varanasi nous prenons un bus local et une fois stopper à Varanasi (le 17 nov.), personne ne se précipite vraiment sur nous (Incroyable n’est ce pas ?)

Nous prenons un ricksow pour nous emmener à Trilochan ghat et là arrivés au lieu qu’il appelle Cantonnert Kabir Chaura – quartier de Kotwali plus personne n’a le droit de passer, il y a des policiers partout. 1er barrage, 2ème, 3ème, 4ème on nous laisse passer puis c’est à pied que nous devrons continuer dans des rues et ruelles complètement désertées par la population. Tous les magasins et chops sont fermés (y compris tous les restaurants). François qui me disait à Bénarès nous allons être assaillis par des rabatteurs de tous les cotés et bien non, quel calme, étrange….

Arrivés à Mishra House, le patron nous explique la cause de cette désertification : cela fait 3 jours qu’hindouistes et musulmans s’affrontent car les premiers voulaient construire un petit temple à coté de la mosquée. Les musulmans n’ont pas voulu et cela a dégénéré en petite guérilla. Musulmans et hindouistes se tirant dessus. Le 1er jour il y eu plus de musulmans de tuer que d’hindouistes, le 2ème jour 11 morts hindouistes et 7 musulmans, aujourd’hui 3ème jour 0 à 0.  A 15 h c’est le couvre feu dans toute la ville. Il pense que cela va durer encore 2 – 3 jours, le temps que l’on meure de faim. tout ceci étant du peut être d’après le patron de la lodge aux électionx qui sont prévues le 22 Nov. Pour se refaire une santé le calme pas de problème mais pour la bouffe big prb.

photo 12.jpg

Aujourd’hui nous avons demandé au frère du patron s’il pouvait nous assurer le petit déjeuner et le dîner. Nous sommes sortis vers midi faire quelques provisions, les Indiens étaient différents, moins agressifs que les jours précédents, vraiment très cools d’ailleurs mais hier ils étaient tous sur les dents et espéraient que rien ne se passerait. Donc pour l’instant on reste au Mishra House Très très bonne adresse et enfin nous nous reposons car je crois que je n’ai pas encore récupéré du Treck et si nous continuons ainsi la santé lâchera rapidement surtout que l’on se traîne une bronchite persistante. Même si l’on prend notre temps, nous essayons toujours de faire un maximum de choses. Donc on farniente en regardant les dauphins du Gange, les singes, les oiseaux, les écureuils. Coté crémations, je n’aime pas trop, même ici on trouve des inégalités. Souvent certaines castes ne peuvent acheter suffisamment de bois pour bruler leur défunt. Si bien que l’on voit des corps brulés auxquels sont ratta
ches des jambes, des pieds noircis non consumés qui iront ainsi dans le gange. Les chiens qui guettent cet instant se jettent à l’eau pour récupérer un bout d’os, et la chair sera mangé par les vautours et les corbeaux. Bénarès c’est aussi des soieries brodées de fils d’or, un régal pour les yeux.

Grosses bises à tous                            

Edith-François 

 

Ris Orangis le 21 / 11 / 89

Salut les Kids

Filette vient d’aboyer puis que le facteur se frotte aux grilles des maisons et a déposé vos deux lettres from India (Darjeeling) où j’apprends que vous avez eu quelques problèmes de compréhension pour ce qui est de votre lieu de destination. Enfin si je comprends bien il faut mieux en déguster son thé que d’y séjourner. Enfin je sais quelles seront vos prochaines villes étapes et que vous avez perdu 6 kilos chacun et non 20 comme certains me l’on dit, comme quoi l’on perd davantage avec l’éloignement. Je vines de vous écrire une lettre avant celle-ci à Bombay vous croyant à New Delhi aux alentours du mercredi 15 nov. Ici à Ris la transmission des informations n’est pas excellente. Bientôt le Rajasthan, lieu privilégié sur la planète où le bétail meurt par milliers par manque de pluie. Mais, les paysages y sont magnifiques et les gens charmants.

Pour ce qui est des nouvelles d’Europe, le mur de Berlin va partir à la casse et les allemands de l’Est se muent vers l’Ouest dans l’espoir de jours meilleurs mais reviennent vite de leur désillusion du monde capitaliste : conséquence les deux cotés sont aussi pourris l’un que l’autre : CQFD.

Vous êtes bien ou vous êtes, restez-y le plus longtemps possible même si vous êtes loin de vos amis par le nombre de kms. Je vais donc vous laisser pour l’instant, c’est l’heure de ma sieste et je ne voudrais pas en manquer le début.

Je vous embrasse tous les deux très fort à bientôt Serge

 

photo 73.JPG

 

La Montinière le 21 novembre 1989

Bonjour à vous deux

Je viens de recevoir votre carte qui nous q fait très plaisir. Nous avons passé un superbe week-end à Beaune. Christian va s’en souvenir longtemps au niveau du porte monnaie (j’ai obtenu un peu d’avance sur Noël en étain et poterie) merci père Noël, cette année tu n’es pas une ordure !

Coté politique

De gros changements en Europe de l’est. Les allemands de l’est ont le droit de circuler librement an Allemagne de l’ouest et ils ont abattus le mur de Berlin.

En Tchécoslovaquie, le mouvement s’amplifie, les gens réclament la liberté.

En France tout le monde, et tous les partis politiques manifestent leur contentement pour tous ces changements.

Le mur de Berlin détruit, les américains l’embarquent à bord d’avions pour les collectionneurs.

Chez nous, les grèves se sont arrêtées mais le climat est morose. Les gens n’ont pas d’argent.

Coté TV :

A Santa Barbara, Kelly est très folle (après deux mois d’absence tjs pareil).

Mason alcoolique, Capwell con, rien ne change, ne vous en faites pas, ils progressent doucement. Dans un an, quand vous reviendrez, Kelly sortira tout juste de l’asile, alors prenez votre temps.

Nous vous faisons touts de très gros bisous, et pensons très fort à vous, faites bien attention et si vous avez besoin de quoi que ce soit n’hésitez pas. ISA

Prochaine note « il y a 20 ans » le 4 déc

Publicités

Il y a 20 ans – 1 –

Par défaut

Notre première destination fut le NEPAL du 25 septembre 1989 au 11 novembre 1989. C’était pour François et pour moi, notre 2ème voyage dans ce pays.

Image1.png

Voici quelques photos et échanges de courriers qui vous relateront brièvement notre périple.

francois.png

27 sept 1989

3 jours que nous sommes au Népal et les mauvaises ou plutôt les bonnes habitudes sont déjà prises : levé très tard (à cause du décalage horaire quand il est midi en France, ici il est 16 h 45), déjeuner resto, balade aux environs de Kathmandu, dîner au resto et nous dormons dans une lodge pour 9 F la nuit. Je suis déjà couverte de plaques de boutons, piqûres d’araignées, je suppose ?? Kathmandu a bien changé. Je trouve la ville moins moyenâgeuse qu’à mon premier voyage en 82, les népalais sont très gentils. Nous avons assisté à la crémation d’un buffle et avons déjà effectué des achats. Pas de carte pour novembre car nous partons en trek 1 mois et il n’y a pas de poste en montagne. Edith François.

Numériser0005.jpg

 

 

 

Courlon le 5/10/89

Chers vous deux

Je viens de recevoir ce matin votre carte qui m’a fait plaisir de vous savoir bien arrivés, installés dans vos meubles.

Ce matin je me suis aperçue que la vengeance aux 2 visages avait encore 1 épisode, donc ce soir je regarderai.

Sérieux, informations générales de France et du monde

Le prix Nobel a été attribué au Dalaï-lama, c’est près de chez vous, allez le féliciter de ma part

En RDA, c’est l’exode, la Tchécoslovaquie, ayant ouvert ses frontières, plusieurs milliers de candidats à l’exode se sont réfugiés en RDA.

Chez nous en France, c’est le bordel, les grèves chez Peugeot (les 2 usines), les grèves chez les gardiens de prisons (toute la France en est atteinte). Des grèves même chez les percepteurs qui ne mettent même plus les capuchons sur les bouteilles de champagne – donc on peut te refiler du mousseux pour du champ ? ça c’est quand même dégueu, passe pour les manifestations, les grèves, mais toucher au champagne !

Sur M6, nous avons entendu, qu’une bombe avait éclaté sur un marché à New Delhi, faites attention au Sikhs, cela n’a pas fait les gros titres en France, mais faites attention quand même. De gros bisous de nous 4 – Isa

 

photo 31.JPG
Numériser0024.JPG
Numériser0031.JPG
1er nov 89
Pokkara lake
Voilà, on se croirait enfin en vacances. Depuis 2 jours nous ne faisons absolument rien. Nous dormons, nous mangeons des spaghettis en sauce, des pizzas, nous dégustons des gâteaux, des croissants, du fromage accompagné d’un banana milk-shake, d’un pineapple lassi, d’un chocolat au lait ou d’un jus de fruits frais. Face à nous des fleurs, le lac de Pokkara ou l’on peut faire de la barque. Cela fait drôle de ne pas mettre les chaussures  de randonnée, le sac à dos, et le bob

Numériser0034.JPG

Nous sommes partis de Katmandou le 6 octobre. 7 h de bus – 140 km, pour atteindre DUMRE ville ou débute le trek « le tour des Annapurna ». Dumré est une ville western, peu engageante. Nous avons donc pris la décision d’en partir au plus vite et après 3 h de marche nous atteignions notre première ville étape. Le premier soir le moral était au plus bas.

La première nuit fut un cauchemar. Nous avons à peine dormi 2 h. Cependant, le lende
main le moral allait mieux et notre tour des Annapurna commençait pour se terminer 24 jours plus tard.

Je ne dirais pas que se fut une partie de plaisir : Nous partions de 400 m pour grimper à 5416 m, le climat était rude, très chaud jusqu’à 15 h et très froid ensuite, Il fallait s’habiller chaudement et se blottir au coin du feu. La bouffe au beurre rance de yack ce n’était pas extra mais tous ces détails avec du recul sont désormais des broutilles, le piquant du voyage. Ce qu’il faut retenir (ce qu’y est de l’ordre de l’exceptionnel), c’est que dans toutes les lodges, dans chaque village ou nous nous sommes arrêtés, nous sommes tombés sur des gens d’une extrême gentillesse. Durant les 15 premiers jours nous nous levions à 5 h 45 pour partir entre 6 h 15 et 7 h et nous marchions de 4 à 6 h 30 par jour. Très vite les hauts sommets nous surplombaient : le Manaslu, l’Himalchuli.. Du 8è j jusqu’au 14è jour (ultime étape avant le col) nous dînions face au massif de l’annapurna. A 18 h au coucher du soleil on retrouvait notre duvet. Puis il y a eu le Thorong Pass et l’émotion qui s’en est suivie, ……

Numériser0020.jpg

 

Numériser0064.JPG
Le Tour des Annapurnas 1989, fut une réelle expérience humaine pour le dépassement de soi, pour la rencontre avec ces familles Népalaises, Tibetaines qui vivent dans un extreme dénuement, pour les bouts de chemins fait avec les aventureux touristes alors rare à cette époque, pour ces fabuleux paysages. 
Nous sommes retournés au Népal bien des années plus tard, en 2001 puis en 2002, 2003, 2004, 2005, 2006 et 2007. Nous avons vécu le désert des lodges en montagne pendant la guerilla qui opposait l’armée et les groupes maoistes et le renouveau du Népal avec l’abdication du roi et la mise en place de la première république. (adresse blog : http://nepalkathmanduetsavallee.blogs-de-voyage.fr)

Numériser0023.jpg

Il y a 20 ans

Par défaut
Pour comprendre ce qui suit n’oubliez pas de lire le « à propos »
Il y a 20 ans, voilà à quoi on ressemblait. François toujours cheveux blonds au vent
Numériser0050.JPG
moi, cheveux longs, attaches, tous deux insouciants et heureux, nous partions le 23 septembre 1989 pour un voyage en Asie d’une année.

Numériser0051.JPG